Maryon bricole, ou les bricoles de Maryon

21 juin 2017

C'est l'été !

C'est le jour idéal pour une publication estivale, non ?

Chaque mois, Créatibe magasine propose un concours. Pour cette fois-ci, le thème était : "Créez ou customisez un accessoire utile à la plage". Ca m'a bien plu... J'ai beaucoup cherché quoi proposer, qui serait utile mais aussi original. C'est papa Poule qui m'a soufflé l'idée : "Tu pourrais pas faire un truc avec un parasol ?". Je me suis dit qu'il n'y en aurait peut-être pas des tonnes de propositions autour d'un parasol... Mais on en fait quoi ensuite ?

Et c'est là qu'arrive le projet de cinglée (tout moi quoi) : je me suis dit que j'allais écrire et dessiner sur mon parasol avec... un tricotin ! Me voilà donc à acheter un tricotin mécanique et à apprendre à le dompter (il m'aura quand même fallu une soirée... ça ne fonctionnait pas, et puis soudain, oui, mais je n'ai pas compris pourquoi !!). Première étape : réaliser trois longs boudins de tricotin (1,30 m., 2 m. et... 14,40 m. !!!). Seconde étape : tracer très légèrement au crayon des vagues, bateaux et poissons sur tout le tour du parasol. Dernière étape et pas des moindres : coudre, à la main, les morceaux de tricotin en suivant la forme tracée sur le parasol. Je ne sais pas combien d'heures j'y ai passé, j'ai cousu dans mon jardin, sur mon canapé, et même... dans la voiture (côté passager, bien sûr) !!

Je le dis souvent, je ne suis pas douée en dessins. Je n'ai donc pas créé les illustrations des bateaux, vagues et poissons, encore moins d'un seul trait comme ça ! Elles viennent de l'album Suis la ligne de Laura Ljungkvist aux éditions Aux couleurs du monde. Un album entièrement réalisé sur ce concept : une seule ligne continue pour tous les dessins qui y figurent. Idéal à adapter en tricotin !

Voilà en détail le rendu des dessins :

parasol2

Lorsqu'il a fallu écrire le texte, je pensais que ce serait simple comme bonjour, mais forcément... non ! Déjà, l'arrondi n'est pas évident du tout à respecter en écrivant à main levée. J'ai fait une première tentative, c'était complètement décentré... J'ai tout décousu, et pris un fil de coton, j'en maintenais un extrémité au centre du parasol et l'autre extrémité ma servi à tracer des petits repères, comme s'il s'agissait d'un compas. J'ai ainsi marqué des repères pour deux arrondis en haut (pour le haut et le bas des lettres) et deux arrondis en bas. J'ai écrit mon texte, mais là... Pas assez de tricotin pour écrire le "e" de "sunshine" ! Il a fallu faire une rallonge ! Je pensais être tirée d'affaire quand papa Poule a mis le doigt sur une énoooOOOOOooorme faute... la honte : j'avais écrit "sunChine" ! Heureusement, je n'ai eu qu'à découdre le "c" pour le transformer en "s", j'avais besoin d'exactement la même longueur de tricotin !

parasol1

Bref, voilà donc la photo que j'ai envoyée à Créative magasine. Et le résultat du concours me direz-vous ? Eh bien, il tombe samedi... A condition que je reçoive le magasine en temps et en heure dans ma boîte aux lettres ! En attendant, ça me laisse la possibilité d'espérer... ;-)

parasol3

 

En noir et blanc, c'est sympa aussi non ? 

parasol5

Posté par Smurphy à 00:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 juin 2017

Bonne fête papa !

Je ne pensais pas publier un article cette année pour montrer ce qui avait été offert à papa Poule, parce que son cadeau n'était pas du "home made" à proprement parler. Mais deux choses m'ont fait changer d'avis : l'enthousiasme de Wendy dans la confection de ce cadeau, et celui de son papa quand il l'a découvert !

Le cadeau ? Un livre à puces, on appuie dessus, et on entend Wendy et/ou Matilda parler. Je vous montre en vidéo la première page, je garde le contenu sonore des suivantes pour nous :-)

 

Wendy a vraiment pris cette activité à coeur, elle a cherché à chaque page ce qu'elle pouvait dire à son papa. Nous avons aussi personnalisé les pages en ajoutant des dessins ou des photos (par dessus les illustrations un peu "bateau" déjà présentes, qui peuvent aussi très bien faire l'affaire telles quelles)

livre1

Elle a utilisé du papier à gratter trouvé chez Action : elle dessine avec un bâtonnet, le noir s'enlève et laisse apparaître de l'argenté brillant. C'est vraiment sympa ! Si vous vous posez la question, ici elle a dessiné le toboggan de la piscine :-D


livre2

livre3

 livre4

La page la plus difficile à illustrer vocalement était celle que vous voyez ci-dessus : le concept de "qu'est-ce que papa t'a dit et que tu n'oublieras pas ?" n'était pas simple ! Du coup c'est Matilda qui a pris la parole ici, elle, visiblement, avait plein de choses à dire !! Et Wendy a pris la parole à l'écrit, elle a cherché ce qu'elle avait envie de dire dans les bulles...

 

livre5

Même la dernière page était parfaite : des traces de petits et de grands pas, Wendy a tout de suite vu ça comme ses empreintes et celles de sa soeur !

Ce livre est vraiment sympa, à offrir à la fête des pères mais aussi à Noël, un anniversaire... J'ai partagé un très bon moment de complicité avec Wendy en le réalisant (ça nous a bien pris deux heures !). J'espère vous avoir donné une idée !

Enregistrer

Enregistrer

24 mai 2017

Cinq bougies à souffler #5 Les gâteaux

Cinquième et dernier volet de cet anniversaire fée Clochette : les gâteaux avec la famille ! Il y avait deux repas, plus d'une douzaine de personnes à chaque fois, donc il me fallait 4 gâteaux au total...

Je commence par celui qui me satisfait le moins : l'arbre à fées. J'ai trouvé l'idée dans le livre Bon anniversaire ! de Seymourina Cruse et Steven Ware aux éditions du Toucan. Cet ouvrage propose des gâteaux rigolos mais faciles à réaliser car faits uniquement avec des gâteaux du commerce, tout faits. Ici, il s'agissait d'une barre genre cake, recouvert d'une fine couche de chocolat. La surface est toute ondulée... J'en ai déjà mangé il y a quelques années, mais impossible d'en trouver aujourd'hui, malgré de nombreux magasins parcourus. Je me suis donc rabattue sur un quatre quart chocolaté... Malheureusement pas assez solide, puisqu'il fallait qu'il tienne à la verticale pour représenter le tronc de l'arbre. Il s'affondrait, malgré tous les cure-dents placés pour le maintenir.

Deuxième galère, les Mikados piqués pour représenter les branches. Eux non plus ne tenaient pas en place das le "tronc", mais, en plus, j'ai fait les feuilles en pâte à sucre au lieu d'utiliser de la pâte d'amande. Grand mal m'a pris : ça ne tenait pas !!

Au final, le seul point positif de ce gâteau, ce sont les petites figurines fées que j'ai trouvées sur Le Bon Coin pour trois fois rien. Il mnquait leur socle mais ça m'arrangeait bien : j'ai enfoncé des petits bâtonnets de bois dans le trou à l'arrière de chaque fée, glissé l'autre extrémit dans le fameux tronc d'arbre et croisé les doigts pour que le poids ne fasse pas tout tomber... Tout a tenu en place, ouf ! 

gateau_clochette1

 

Deuxième et troisième gâteaux, inspiré (pour le décor) de ce que j'ai vu ICI sur Pinterest....  J'ai coloré ma pâte à sucre blanche en deux nuances de vert, je l'ai étalée et avec un couteau pointu j'ai découpé la forme de la fée déjà vue sur les invitations et les photophores. Pour l'intérieur du gâteau, j'ai repris la recette du Rainbow cake de l'année dernière, celle-là même que j'avais vue chez Emmanuelle. Je ne voulais cependant pas un gâteau aussi haut, et pas autant de couleurs, juste deux nuances de violet. Je me suis dit que j'allais gagner du temps en faisant cuire seulement deux génoises que j'allais couper en deux, histoire d'avoir quatre étages tout en gagnant du temps. Cette fois encore, mauvaise idée !! Les génoises ont mis un temps incroyable à cuire... Je désespérais d'y arriver. Et j'ai ensuite eu un mal fou à les couper de façon égale dans l'épaisseur...

Lorsque j'ai voulu monter mon gâteau, j'ai trouvé que 4 étages c'était beaucoup trop finalement : mes brins d'herbe ne dépassaient plus du gâteau ! C'est comme ça que j'ai fait d'un seul coup deux gâteaux, de seulement deux étages chacun. Et c'était finalement bien assez !

gateau_clochette2

Et pour finir... LE gâteau fée Clochette. On voit plein de versions de gâteaux robe de princesse comme ça. Il existe même un kit spécial avec un buste de poupée mannequin et un moule en forme de robe... Ca coûte juste un prix exhorbitant !! Ca m'est revenu moins cher d'acheter une poupée fée Clochette (entière, avec ses jambes !). J'ai cuit ma génoise dans un saladier (celui-là même qui m'avait servi à faire le gâteau Bob Razowski), je l'ai coupée en trois morceaux. Entre chaque étage j'ai garni d'une mousse de speculoos - biscuits pour bébé (eh oui... quand on est boulet, on est boulet ! Je n'avais pas acheté assez de speculoos !!). Puis j'ai recouvert le tout de mousse de mascarpone.

Ensuite, j'ai déshabillé la fée, enveloppé ses jambes dans du celophane pour qu'elles ne soient pas en contact avec la nourriture. Je lui ai fait un bustier en pâte à sucre. J'ai également fait des feuilles en pâte à sucre, inspirée par ce gâteau de Sweet heart by Sarah (découvert ICI sur Pinterest). Et voilà...

 gateau_clochette3

Pour voir toutes les idées que j'avais épinglées sur Pinterest (et toutes celles que je n'ai pas eu le temps de réaliser !), cliquez ICI !

gateau_clochette5

C'est tout pour cet anniversaire ! Et devinez quoi ? Je suis en plein dans les préparatifs de celui de ma Chouquette... Deux mois d'écart entre les deux, c'est un peu juste vous pouvez me croire !!

Posté par Smurphy à 21:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mai 2017

Cinq bougies à souffler #4 La fête avec les copains

D'abord, il y a eu le goûter d'anniversaire à l'école. Comme l'an dernier, j'avais confectionné des boîtes pour les garnir de bonbons et les distribuer aux camarades de classe... Même modèle que l'an dernier (modèle #22299 de la boutique Silhouette Store, la "Bat Window Box"), je n'ai changé que le motif du dessus pour l'adapter au thème de cette année : un Peter Pan et une petite fée Clochette, pour obtenir un modèle mixte !

boites
J'ai fait le gâteau avec Wendy : recette de gâteau au yaourt avec du chocolat, qu'on a fait cuire dans un moule à cake. On l'a retourné, badigeonné de pâte à tartiner pour faire tenir des smarties colorés et des petites gaufrettes derrière. On a ajouté six biscuits "cigare", et trois morceaux de papier noir sur des pics en bois pour figurer les voiles d'un bâteau pirate... La découpe de l'une des boîtes a été réutilisée pour qu'on voie Peter et Clochette virevolter autour du bateau !

gateau_bateau
On trouve énormément de modèles de gâteau bateaux pirates sur internet, j'en ai regardé beaucoup. Je me suis inspirée d'un en particulier (pour les smaries disposés autour comme ça), mais ce jour-là je le regardais sur mon téléphone et je ne l'ai pas enregistré... Aujourd'hui, impossible de remettre la main dessus, j'en suis désolée ! Si quelqu'un retrouve l'image d'origine, qu'il n'hésite pas à me le faire savoir !

Ensuite, c'était une première cette année : Wendy a invité des copains pour son anniversaire (je vous en avais parlé lorsque je vous ai montré les invitations : il y avait un garçon invité, pour lequel j'avais donc fait une version spéciale de la carte bocal, et deux filles). Comme c'était une première, et que je ne connaissais pas le caractère de ses amis (speed ou calme... !), je n'ai pas pris de risque et j'ai énormément limité le nombre : elle pouvait choisir trois invités. Par chance, ils sont tous venus :-) Avec le recul je peux vous dire que c'était drôlement bien trois : déjà parce que ce jour-là j'étais toute seule à gérer les 4 enfants + la petite soeur, mais aussi parce qu'ils ont vraiment tous bien joué ensemble (ils ne se connaissaient pas tous au départ) et surtout, 4 enfants ça tient bien dans une chambre un jour de pluie, + ça aurait été plus délicat !

Pour cet après-midi j'avais donc prévu un petit atelier : une couronne de fée à réaliser pour les filles, couronne de Peter Pan pour le p'tit gars. J'ai trouvé l'idée dans un livre anglais, Paper Craft aux éditions DK, un pavé qui regorge de magnifiques bricolages à faire avec du papier. J'avais coupé les formes avec ma Silhouette Portrait, les enfants n'avaient plus qu'à coller les éléments comme ils le souhaitaient.

atelier_couronnes

Cet atelier a duré 20/30 minutes, idéal pour délier les langues au démarrage de l'après-midi ! Le résultat était vraiment sympa. Les trois filles ont fait des choses très différentes, de la couronne la plus épurée à celle la plus chargée (celle de Wendy !!)

couronne_wendy

 

couronnes

J'avais lu sur de très nombreux blogs que les enfants picoraient à peine le gâteau pendant les goûters d'anniversaire. Je ne voulais donc pas me lancer dans une recette longue et sophistiquée. J'ai opté pour un gâteau au yaourt... que j'ai loupé !!! C'est bien la première fois que ça m'arrive ! J'ai recommencé et... ça a raté exactement de la même façon que la première fois, la plaie ! Au lieu de gonfler mes gâteaux se sont creusés vers l'intérieur (ils étaient pourtant très bons... mes collègues étaient contents !). La cause de ces loupés ? La levure visiblement... Une copine qui avait utilisé la même marque m'a dit qu'il lui était arrivé la même chose : elle ne lève rien !

Bref, après deux ratés je me suis rabattue sur un gâteau industriel ! Racourci, légèrement coupé en biais, coupé en deux dans le sens de l'épaisseur, un peu eusé et... garni de bonbons. Et hop ! Un coffre fort de pirates (d'après une idée du livre Bon anniversaire ! de Seymourina Cruse et Steven Ware aux éditions du Toucan) :

gateau_coffre
Ce qui n'a pas semblé être une évidence pour tout le monde hein... Une des invitées s'est exclamé : "oh ! un hamburger !!" :-D

Enfin, les petits invités sont repartis avec un souvenir : un photophore, rappel de l'invitation (réplique presque exacte même ! Je suis plutôt cntente de mon coup !). J'ai vu l'idée sur plusieurs blogs, comme celui de ma copine Fabia qui en a fait une très jolie version avec une sirène pour offrir à Noël dernier, et qui m'a bien conseillée pour réaliser les miens. J'ai utilisé des petits pots de bébé, je les ai recouverts avec un mouchoir en papier et du vernis colle, j'ai découpé la fée dans du vynile avec ma Silhouette portrait et j'ai peint le couvercle sur lequel j'ai parsemé des paillettes avant que la peinture ne sèche. A l'intérieur, une petite bougie led. La famille a eu les mêmes, si bien que j'en ai réalisé 22 !

photophore_fee

Cette fois encore, on n'oublie pas le petit copain et on lui offre son photophore bateau de pirate... :

photophore_bateau 

photophore_etiquette

  C'est tout pour la fête avec les copains ! Il ne me restera plus qu'à vous montrer les gâteaux réalisés pour les repas de famille... A très vite !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

13 mai 2017

Cinq bougies à souffler #3 Le costume

4

Eh oui, forcément, il lui fallait un costume à ma Poulette pour aller dans le thème ! Bon, faut que je vous dise quand même à quel point je suis cinglée... : elle avait déjà non pas un mais DEUX costumes de fée Clochette dans son armoire. Oui, oui, deux, et pourtant ça ne m'a pas suffit, je lui en ai cousu un troisième ! Mais il faut dire aussi, sur les costumes de princesses Disney du commerce, il y a toujours l'image de la princesse sur le buste, et je trouve que ça gâche tout : vous vous baladez, vous, avec votre tronche en photo sur votre pull ??

J'ai rapidement trouvé un style de costume qui me plaisait, ICI et LA par exemple, avec un super tuto chez Pretty Prudent (cliquez sur le lien pour y accéder). En anglais, mais détaillé en images, ultra simple, sans patron mais un peu à l'arrache, bref, tout à fait moi !!

Et le plus chouette dans l'histoire ? C'est que j'ai proposé à Wendy de le coudre avec moi. Et ça, c'était vraiment un moment de partage sympa. Nous avons été ensemble à Mondial Tissus choisir le tissu ("Mais maman, la fée Clochette elle a des vêtements plus clairs" / "Pas toujours, regarde sur cette image !" / "Ah oui, mais c'est lequel le plus joli tu crois ?" / "C'est comme tu veux, tu en préfères un avec ou sans reflets ?"), j'ai coupé les pièces et zou ! Epinglage puis coutures droites (enfin, pas toujours ! Mais ça ne se voit pas !!) à deux. J'ai terminé seule les finitions, mais Wendy était très fière !

1

J'ai fait le tutu toute seule, d'après le tuto des fils d'Emilie. C'est un truc tout bête mais qui rend bien. Seul regret : je n'ai pas pris de tule mais une sorte de voilage aux reflets vraiments magnifiques. Sauf que... ça s'est effiloché de partout, faisant des bouloches à certains endroits sur le tutu, donc finalement ça n'était pas joli joli. Pour une prochaine fois, il faudra que je refasse le tutu en tule...

Et les chaussons ? Vaste affaire !! Je manquais de temps pour lui en coudre de A à Z. J'ai voulu acheter des petits chaussons de danse blancs pour les peindre, mais ceux que j'ai trouvés en magasin étaient suuuuper sales !!! Alors bon, quand même... Résultat, la veille au soir, je n'avais toujours pas de chaussons. J'ai fini par trouver mon idée : une paire de soquettes blanches auxquelles j'ai cousu une petite semelle anti-dérapante (coupée à main levée, cousue à la main aussi). J'ai peint le dessus des chaussettes en vert... Et comme je manquais de temps pour réaliser un pompon, j'ai été fouiller dans les décos de Noël ! J'y ai trouvé des boules blanches en polystirène ou une matière qui y ressemble. J'ai passé un fil dedans et hop, l'affaire était faite (photo du haut). Bon, le problème, c'est que ça n'a pas tenu toute la journée ! Le fil a tiré et "fendu" les boules. Pour la fois suivante, j'ai donc fait des pompons classiques (photo du bas).

Les ailes et labaguette faisaient partie de ses accessoires de déguisements de base.

2

Je ne l'avais pas réalisé en le faisant, mais ce costume est réversible ! Nous aurions donc pu faire un côté clair et un côté foncé, pour choisir en fonction de l'humeur de Wendy. Ceci dit, même avec la même couleur, ça a eu son avantage : Wendy s'est tâchée pendant le repas du samedi midi, pas le temps de laver le vêtement d'ici le lendemain donc... zou, on le porte sur l'envers !!!

3

Elle est pas belle cette petite fée ?

Posté par Smurphy à 09:08 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 mai 2017

Cinq bougies à souffler #2 La déco

Après avoir réalisé les invitations d'anniversaire, j'ai cherché des idées de déco dans le thème fée Clochette que j'ai légèrement élargi à Peter Pan ça et là. Zoom sur quelques détails... Les couleurs ? Vert et violet !

Des fleurs gourmandes, d'après une idée trouvée sur le blog My Fair Party. Découpes en papier (à la Silhouette Portrait) et coeur bonbon Tagada Purple. 

7

 Une boîte lumineuse personalisée (dite aussi "light box") avec des bandes de plastique (comme pour les shaker cards, des feuilles de plastifieuse chauffées à vide) et du vynil (coupé lui aussi par la Silhouette Portrait)

4

Un cadre dont j'aime énormément le rendu ! Cette fois encore, j'ai repris une idée vue sur le blog My Fair Party. Bois flotté ramassé dans la forêt par ma super collègue (merciiii !), orchidées artificielles mais vraiment jolies achetées dans une solderie, ruban violet récupéré je-ne-sais-où et fée en papier, suspendue grâce à de petits fils. L'ensemble est très aérien, léger, bucolique... Le cadre a depuis trouvé sa place dans la chambre de Wendy.

9

Autre élément dont je suis particulièrement fière : une petite Clochette réalisée en pâte Fimo. Retour à mes premiers amours ! J'ai reproduit une figurine en pâte à sucre vue sur le compte Instagram d'Arte da ka et pour laquelle j'avais craqué. J'ai réalisé les aides en plastique dingue sur lequel j'avais dessiné des motifs au Posca blanc. A la sortie du four, alors que le plastique était encore maléable, j'ai placé les ailes sur ma fée pour leur donner la bonne forme avant de les coller au dos de la fée.

10

Cette petite fée est placée dans une sphère transparente en plastique, accrochée à une tige de métal : la boule est donc suspendue, elle bouge légèrement. Elle m'avait été offerte en décembre, à l'origine il y avait une jolie orchidée à l'intérieur. Une fois la fleur fânée, j'avais gardé le décor en me disant que ça pourrait servir à Noël prochain... J'ai adoré le rendu (toujours bucolique, oui, j'aime cet adjectif !)

11

Enfin, sur mon buffet, plein de bocaux de toutes formes et de toutes tailles, pour rappeler celui de l'invitation. (Dont celui que ma copine Fabia m'avait offert à Noël, rempli de sablés. Je l'ai ressorti avec plaisir pour le remplir à nouveau, de sablés en forme de papillons cette fois).

3

8

Je vous ai dit que j'avais ajouté de très légères références à Peter Pan. Il y a d'abord eu ce nuage, vu sur Pinterest. J'ai coupé une forme de nuage dans du carton et c'est Wendy qui a collé du coton dessus, elle était heureuse de participer à la déco de son anniversaire.

13

Enfin, au dessus de la porte d'entrée, l'ombre de Peter Pan qui cherchait à se faire la malle... Idée vue sur le blog de Korie B., j'avais trop aimé pour ne pas faire pareil !

12

A très bientôt pour la suite !

08 mai 2017

Cinq bougies à souffler #1 Les invitations

Cinq ans déjà ma Poulette ! Cinq ans qu'elle est à l'origine d'une grosse partie de mes bricoles. Alors pour ce nouvel anniversaire, on n'échappe pas à la règle, j'ai bricolé plus que jamais... !

Comme l'an passé, c'est elle qui a choisi son thème : fée Clochette cette fois-ci ! Ca m'a fait sourire : pour une Wendy, c'est presque un cliché ! Qu'à cela ne tienne !

La difficulté pour les invitations était de trouver quelque chose de complètement différent de ses faire-part de naissance, puisqu'ils étaient dans le même thème. J'ai fait beaucoup de recherches, sur Google et Pinterest, et montré plusieurs idées à ma Poulette. Elle a flashé sur une fée dans son bocal (un clic ICI pour voir). Voici donc ma version :

invitations1

L'idée m'a tout de suite séduite : depuis quelques mois, j'aime beaucoup jouer sur la transparence et je m'essaie aux shaker cards (les cartes à secouer). Souvenez-vous des invitations de baptême de Matilda... J'ai d'ailleurs utilisé, dans cette invitation, les restes de sequins de la déco de ce jour !

J'ai longtemps cherché quelle silhouette de fée glisser dans ce bocal... Ma préférée a été celle vue sur le site Disney Store, il s'agit en fait d'un logo tout en bas de la page.

invitations2

Les fées et les contours des bocaux sont coupés à la Silhouette Portrait, dans du papier Pollen de Clairefontaine. Pour le couvercle, j'ai imprimé puis fait découper (c'est ce qu'on appelle le "Print and cut").

Les ailes de la fée sont découpées dans du papier calque, j'y ai dessiné les motifs au stylo Posca blanc, ils se voient aussi bien d'un côté que de l'autre ! J'ai collé à chaque fois deux fées l'une sur l'autre pour "emprisonner" les ailes au milieu.

J'ai noué un petit morceau de rafia (du faux en réalité : rafia synthétique !) auquel j'ai accroché une petite étiquette avec le texte pour l'invitation, et l'adresse au dos. J'ai trouvé une feuille de papier 30 x 30 qui faisait un peu effet ancien, parchemin, à Cultura pour ces étiquettes. C'est d'ailleurs la seule chose que j'ai achetée pour ces invitations : j'avais tout le reste en stock !

Pour finir, le plastique utilisé était cette fois-ci des feuilles de plastifieuse que j'ai chauffées sans rien au milieu ! Je les ai colles avec de la colle liquide en tube UHU. J'ai eu l'impression d'avoir enfin trouvé la bonne solution, puisque tout tenait bien, jusqu'à ce que la tata de Wendy m'explique qu'elle avait reçu l'invitation toute décollée d'un côté, avec tous les sequins dans le fond de l'enveloppe...

invitations3

Je vous disais juste au-dessus que je n'avais rien eu besoin d'acheter pour ces invitations, en dehors d'une feuille pour les étiquettes. Lors de cette virée à Cultura, je suis tombée sur un tampon en forme de bocal avec une petite étiquette... Sans rire, je ne pouvais pas trouver mieux. Alors je me suis laissée tenter ! Les enveloppes étaient donc dans le thème elles aussi !

invitations4

La nouveauté cette année ? Wendy a fêté pour la première fois son anniversaire avec ses copines. Les invitations pour les uns et les autres étaient les mêmes, seul le texte sur l'étiquette changeait. Mais voilà, Wendy m'a dit qu'elle voulait absolument inviter UN copain, un garçon, et, très inquiète, m'a demandé : "Mais, maman, je ne peux pas lui donner une invitation fée Clochette hein ? Les garçons ils aiment pas la fée Clochette, il lui faut une invitation de garçon !". Je n'ai pas pour habitude d'encourager les distinctions filles / garçons (dans les jouets entre autres) mais j'ai trouvé l'attention de Wendy envers son copain adorable. Et puis, malgré tout, la fée dans le bocal est quand même très fille, si, si ! Bref, j'ai cherché comment rester à peu près dans la même idée tout en changeant... Et j'ai glissé un bateau dans le bocal ! Avec des petites paillettes à reflets pour l'effet shaker card. Et, en tout petit, sur une voile du bateau, une fée Clochette... quand même !

invitations5

Voilà pour ce premier chapitre, vous vous en doutez, j'ai encore beaucoup de choses à vous montrer : déco, gâteaux, entre autres... Restez dans le coin, ça va suivre !

Enregistrer

Enregistrer

29 avril 2017

Les faire-part de Matilda

Alors que je commence (déjà... !) à préparer le premier anniversaire de ma Chouquette, j'ai enfin trouvé le temps de trier / compléter les photos de ses faire-part de naissance pour vous les montrer !

fp_matilda5

J'ai mis 10 mois à publier cet article, parce que je savais qu'il serait long à rédiger (et sans doute à lire... !). J'ai passé beaucoup de temps à les réfléchir, concevoir et enfin réaliser, et ça mérite une petite explication de texte... A commencer par le prénom que nous avons choisi. Matilda est l'héroïne d'un roman de Roald Dahl (qui est aussi l'auteur de Charlie et la chocolaterie, que vous connaissez sans doute). C'est un auteur qui a bercé toute mon enfance de jeune lectrice. Il existe également un film réalisé par Danny DeVito, une adaptation plutôt sympathique que papa poule et moi avions déjà pris plaisir à regarder. Quand il l'avait vu, il m'avait dit : "Je t'imagine bien comme ça petite : brune et toujours plongée dans ses bouquins... c'est tout toi cette gamine !"

livre_matilda             matilda_devito

 

Mais surtout, en décembre 2015, alors que j’étais enceinte, nous avons fait un voyage à New York (rien que ça !) et avons assisté à cette occasion à la comédie musicale Matilda. Sans rire, une comédie musicale à Broadway c’est juste… waouh !! Bref, nous étions installés, attendant que ça commence, lorsque nous nous sommes dit : « Et Matilda, ça pourrait être un prénom ? ». L’idée nous est venue comme ça. Matilda, prénom d'une héroïne de roman, comme Wendy. Matilda, amoureuse des livres, pour une fille de bibliothécaire, c'est plutôt sympa... Mais surtout on s’est dit que le clin d’œil était sympathique, c’est un prénom auquel nous n’aurions même pas pensé sans ce voyage. Un prénom qui ne pouvait aller qu’avec cette grossesse et pas une autre…

Résultat, il me fallait un faire-part qui ne pouvait aller qu’avec ce prénom et pas un autre…

J’avais deux coups de cœur à ce moment-là :

  • les cartes triptyques  (qui se déplient en trois). J’en avais repéré sur le blog des scrapines, j’y songeais depuis un petit moment. Et ma copine Flora a justement fait un modèle comme ça pour la naissance de sa fille (à voir ICI). Ce qui est rigolo, c’est que Flora m’a dit s’être inspirée des faire-part de Wendy pour faire ceux de sa Poulette, et que moi-même j’ai repris la forme de ceux de sa Poulette pour faire ceux de Matilda…
  • le papercut, ou dentelle de papier. Je trouvais la finesse de ces faire-part magnifique, mais je ne voulais pas les copier tels quels (j’ai toujours un gros pincement lorsque je vois les faire-part de Wendy copiés et recopiés (ce qui arrive vraiment de plus en plus)… Je n’envisage pas de faire la même à quelqu’un d’autre !).

J’avais aussi envie d’un faire-part « cohérent » avec celui que j’avais fait pour Wendy, reprenant le format carré et le découpage dans un rond évidé.

Avec tout ça, j’ai commencé à dessiner un modèle, ce qui n’a pas été une mince affaire pour moi qui suis archi nulle en dessin ! Je suis partie des arabesques d’un sapin de Noël trouvé dans le livre Papiers découpés de Muriel Revenu aux éditions L'Inédite. L'image de base ressemblait à ça :

papiers_decoupes

De retouches en retouches, j’ai fini par obtenir ce que je voulais.

Bref, je vous montre enfin, après cette interminable introduction (bravo si vous avez été jusqu’ici !!)

fp_matilda4

Voici le faire-part fermé, de face puis de dos. La photo a été prise par l’un de nos amis pendant que j’étais enceinte. Le livre que je tiens entre les mains est Matilda de Roald Dahl, forcément !!

fp_matilda3b

Le faire part s'ouvre donc complètement, laissant apparaître un premier volet ajouré et aux découpes fines, avec le prénom et la date de naissance. J'avais préparé tous ces morceaux avant la naissance, ne découpant que le contour du nuage. Une fois rentrée de la maternité, j'ai découpé les nuages avec la date au centre et je les ai collés sur les contours.

Sur le volet central, des photos et enfin, un troisième volet avec le texte.

fp_matilda1

Pour l'intérieur du faire-part, j’ai choisi trois photos, que je voulais dans l’esprit du personnage de Roald Dahl, forcément ! La petite Matilda sait lire dès l’âge de trois ans, elle a appris toute seule et dévore des livres du matin au soir (au grand désespoir de ses parents qui ne comprennent pas ce qu’elle trouve de mieux dans les livres que dans la télé !).

 essai3

La première est une photo de Wendy et Matilda, qui représentait déjà bien une scène de notre quotidien : ma Poulette a dès le début adoré lire des histoires à sa petite sœur, et le fameux Un amour de petite sœur d’Astrid Desbordes était l’un de ses favoris. Petite mise en abyme au passage, bref, la photo idéale pour le faire-part ! Deuxième photo, Matilda sur Matilda… Et dernière photo, je l’ai installée sur une pile de livres  dans le thème :

  • Le ventre de ma maman : toi dedans, moi devant de Jo Witek aux éditions De la Martinière 
  • Peppa Pig : mon papa aux éditions Hachette
  • Un bébé, dans le ventre de maman ? de Stéphanie Blake aux éditions Ecole des loisirs
  • Un beau jour... d'Alison Mc Ghee aux éditions Albin Michel
  • Un amour de petite soeur d'Astrid Desbordes aux éditions Albin Michel
  • Comment papa a rencontré maman d'Hervé Tullet aux éditions du Seuil
  • Soeurs mode d'emploi de Suzanne Barton aux éditions De la Martinière
  • Matilda de Roald Dahl (version originale)

La pauvre enfant, je ne vous dis pas le nombre d’essais qu’elle a dû se farcir avant que je trouve la bonne photo !!

Pour le texte, même chose : je le voulais vraiment personnalisé. Voilà ce qu’il dit :

texte

J’ai bien conscience que beaucoup de personnes n’auront pas noté les allusions à Roald Dahl (la peau douce comme la pêche de James et la grosse pêche, Willy Wonka qui est le directeur de la chocolaterie dans Charlie et la chocolaterie), mais j’étais plutôt fière de ce que j’avais écrit ! Avec une petite allusion à Wendy, histoire de faire un léger décalage mais sans incohérence.

Pour finir, parce que je suis juste cinglée (si, si, vraiment), j’ai aussi personnalisé les enveloppes… Le devant, rien de bien compliqué, un nuage pour y inscrire l’adresse. Mais au dos, un découpage tout fin, tout léger, indiquant : « La voilà ». Ca ressemblait à un tas de fils emmêlés… Il fallait les prendre un par un pour les coller au dos des enveloppes. Je vous avoue que toutes n’y ont pas eu le droit… Et je préfère ne pas penser au nombre de personnes qui ont jeté les enveloppes !

fp_matilda6

 

L'année 2016 célébrait les 100 ans de la naissance de Roald Dahl. Une série de timbres à l'image de ses personnages les plus célèbres a donc été éditée en Angleterre. Parmi eux, Matilda bien sûr. J'ai trouvé l'image du timbre sur internet, j'en ai imprimé quelques planches, les ai découpés et collés sur les enveloppes... Le clin d'oeil était trop beau ! Lorsque j'ai remis le faire-part en main propre, il n'y avait sur l'enveloppe que ce timbre + un tampon "bébé est né". Pour ceux que j'ai envoyés, j'ai ajouté un vrai timbre juste à côté de ceui de Matilda.

fp_matilda7

Voilà, je vous les ai enfin montrés, ces faire-part auxquels je tiens tant, sur lesquels j’ai passé tant d’heure mais dont je suis si fière… !

fp_matilda2

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Smurphy à 09:04 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 avril 2017

On s'en tamponne !

Ce billet est une petite dédicace toute spéciale pour ma copine Priscilia... Il y a quelques années, elle a commencé à graver des gommes pour en faire des tampons. Je trouvais l'idée rigolote. Je l'ai vue s'améliorer et progresser en finesse et précision.

Il y a un an et demi, j'ai tenté l'expérience moi aussi, tentée par ce que je voyais chez elle et chez Frimousses et Cornichon.

J'ai pris une gomme premier prix, des gouges, et je me suis lancée dans un tampon pour ma Poulette : le personnage de Bob Razowski. Bon, fidèle à moi-même, je n'ai pas commencé par le modèle le plus facile tant qu'à faire... !

D'abord, on décalque le dessin que l'on souhaite reproduire, et on le reporte sur la gomme...

tampon1

Ensuite, on creuse avec la gouge, on évide, bref, on retire tout ce qui ne doit pas apparaître sur le tampon.

tampon2

Et puis on teste... Pour admirer (ou... pas !) le résultat !

tampon3

Conclusion : j'ai bien des progrès à faire ! mes traits ne sont pas nets, ils donnent l'impression d'avoir été tracés par un crayon mal taillé. Mais bon, on reconnaît le bonhomme quand même... J'ai passé un agréable moment à essayer de bricoler ça, mais je n'ai jamais pris le temps de m'y remettre. Pourtant, depuis, j'ai acheté de la vraie belle gomme à graver dans une librairie japonaise...

Cette semaine, j'ai découvert les derniers tampons de Priscilia et je suis restée bouche bée : elle fait des choses juste magnifiques !! Ca m'a donné envie de retenter. Et lorsqu'elle m'a dit être étonnée que je n'aie jamais fait de tampons, je me suis dit qu'il était grand temps de vous montrer ce premier essai... C'est chose faite ! Je vous invite vraiment à découvrir sa page à elle : ça vaut le détour !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Smurphy à 22:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 avril 2017

Au pays des merveilles...

alice1

J'aime beaucoup les modèles des cartes du cahier n°20, "le monde merveilleux de l'enfance", des éditions Lovepaper. Parmi toutes les cartes qui m'avaient tapé dans l'oeil, il y avait celle d'Alice au pays des merveilles.

La naissance d'une petite Alice chez nos amis a été l'occasion de découper cette carte pour eux ! Toutes les découpes intérieures sont faites à la main, sans machine. J'aime beaucoup le rendu.

alice2

Et pour le dessus de la carte, j'ai vectorisé une image trouvée sur Google, modifié le texte et fait travailler ma Silhouette Portrait.

alice3

A très bientôt !