Maryon bricole, ou les bricoles de Maryon

12 avril 2018

Jamais deux sans trois... tawashis

J'ai récidivé avec les cadeaux-conserves ! Un cake au thon et un large rouleau de masking tape plus tard, voilà ce que ça a donné...

tawashis1

 

Et dans le papier de soie, qu'est-ce qui se cachait ? Deux tawashis ! Si vous avez loupé cette vogue sur la toile depuis quelques mois, laissez-moi vous éclairer : les tawashis sont des éponges lavables !

tawashis2

Elles sont crochetées dans un fil acrylique (parce que ça sèche plus vite, évitant ainsi la prolifération de bactéries...). J'ai trouvé ces deux pelotes à Action. J'ai suivi le tuto du blog Aiguilles et papilles, avec un crochet n°3, et une base de 40 mailles en l'air.

tawashis3

En rédigeant cet article, je me suis aperçue que je n'avais pas publié le tawashi crocheté il y a quelques mois de ça, avec un fil spécial, le créative bubble. Il est abrasif, mais ne raye pas, très pratique pour remplacer le côté vert des éponges du commerce !

tawashis4

Ce modèle a quant à lui été réalisé d'après les explications du livre Creative Bubble Yummiy.

Posté par Smurphy à 22:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

09 avril 2018

J'peux pas...

Une image valant mieux qu'un long discours, je vous montre, tout simplement, le sac réalisé pour ma belle-soeur (je vous laisse deviner la saga culte dont elle est fan...) :

sac_cote_obscur

Bon, soyons honnête, je n'ai pas vraiment réalisé le sac, je l'ai acheté tout fait ! Mais je l'ai "flexé", avec l'aide de ma Silhouette portrait. Et je crois qu'il a plu ;-)

Posté par Smurphy à 23:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 avril 2018

Marionnettes et théâtre d'ombres... édition 2016 ! #2

C'est fini pour cette année : nous avons accueilli notre dernière classe pour le spectacle de marionnettes et théâtre d'ombres ce matin ! C'est l'occasion pour moi de terminer la présentation du spectacle de 2016...

Nous avons adapté l'album Pas sage ? d'Alex Sanders aux éditions Ecole des loisirs.

titre

Le personnage principal, un petit loup, s'adresse au narrateur. Il lui explique quels sont les enfants qu'il préfère croquer : ceux qui font des bêtises, ceux qui ne se lavent pas, ceux qui font du bruit... autrement dit, tous, y compris... ceux qui lisent le livre ! Un album avec juste ce qu'il faut de frissons ! Alex Sanders en fait une très chouette lecture sur youtube, ici. Les deux images ci-dessous sont une capture d'écran de sa vidéo. 

pas-sage

Nous avons choisi de jouer sur les deux plans de notre structure pour cette histoire : derrière, ma collègue manipulait la marionnette en papier du loup pour faire du théâtre d'ombres. Devant, je faisais le narrateur et interpelais le loup (ouh, le joli ventre rond qui cache ma Chouquette ! Ca me semble loin !)

sanders

 


 

L'album Petit chien de Guido Van Genechten (éditions Mijade) se présente comme un jeu de piste. Un petit chien cherche son maître parmi la foule. On ne voit donc que des jambes et des pieds. L'enfant est invité à retrouver le maître grâce aux indices qui lui sont donnés : "mon maître a des souliers noirs / il a de très longs pieds / il ne porte que des chaussettes rouges"...

1705505-gf

Nous avons scanné chaque page du livre et retouché les images pour effacer le chien et ne garder que des dessins des pieds. Nous avons ainsi projeté les images de pieds tandis que le chien était une marionnette en théâtre d'ombres.

petit_chien0

petit_chien1

Happy end pour cet album : ouf, le petit chien retrouve son maître !

petit_chien2b


 

Ne laissez pas le pigeon conduire le bus ! est un album à l'humour absurde de Mo Willems, édité à l'Ecole des loisirs. C'est un auteur que j'aime beaucoup, et cet album me semblait idéal pour le théâtre d'ombres puisqu'il était minimaliste en décors.

couv

Un chauffeur de bus demande au lecteur d'être vigilent en son absence et de ne surtout pas laisser le pigeon conduire le bus. Le chauffeur s'en va, et dès la page suivante le pigeon tente de convaincre le lecteur de le laisser conduire. C'est très drôle à lire à voix haute car le pigeon passe par la douceur, la supplication, l'énervement, la menace...

ne_laissez_pas_le_pigeon_conduire_le_bus

Il nous a donc suffit de découper deux marionnettes en papier, l'une pour le chauffeur et l'autre pour le pigeon ! En revanche, ce n'est pas l'histoire la plus facile à raconter dans ce cadre : nous étions cachées derrière notre structure et malgré toute l'énergie dont nous faisions preuve, le public ne répondait pas lorsque le pigeon l'interpelait... flop total ! Il y a même eu une fois où, pour faire de l'humour j'imagne (...), un papa a répondu à l'inverse de ce que nous attendions ("Je peux conduire le bus s'il vous plaîîîît ?" "OUIIII !!!"). Bref, ce n'était pas la meilleure !

ne_laissez_pas_le_pigeon_conduire_le_bus_4

 


C'est moi le plus fort de Mario Ramos aux éditions Ecole des loisirs est un classique de la littérature de jeunesse ! On y retrouve un grand méchant loup, tout ce qu'il y a de plus effrayant, qui se promène dans la forêt. Il y croise plusieurs personnages bien connus : petit chaperon rouge, 7 nains, 3 cochons...

moi_le_plus_fort

A chaque personne rencontrée, il pose la même question : "Qui est le plus fort ?" et obtient, à chaque fois, la même réponse : "Le plus fort, c'est vous, Monsieur Le Loup !"

c-est_moi_le_plus_fort_1

c-est_moi_le_plus_fort_2

c-est_moi_le_plus_fort_3

Jusqu'au moment où il croise... un petit animal non identifié, mais riquiqui. Même question... mais, cette fois, une réponse bien différente : "la plus forte, c'est ma maman !". Le loup s'énerve, s'emporte, menace...

c-est_moi_le_plus_fort_4

... et, bien sûr, la maman fait son apparition !

c-est_moi_le_plus_fort_5

Autant vous dire que la dite maman n'était pas facile à stocker derrière notre structure !!

c-est_moi_le_plus_fort_6

 


 

Dernière histoire racontée dans cette session 2016 : Le renard et la poulette d'Eric Battut, aux éditions Milan. J'aime beaucoup cette histoire !

couv

Une petite poulette pond son premier oeuf, sans savoir de quoi il s'agit. Le rusé renard la convainc de le lui donner. Lorsque les animaux apprennent que la poulette a cédé son oeuf, ils vont tout faire pour l'aider à le récupérer...

renard_poulette2

C'est ainsi que les animaux vont tenter de trouver une monnaie d'échange. Le lapin va proposer des crottes pour servir d'engrais (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus... nous ne regardons plus les Maltesers de la même façon depuis !!), la chèvre du fromage, le cochon de la confiture... Mais le renard refuse tout ce qui lui est proposé. Jusqu'à ce que, tous ensemble, les animaux fabriquent un oeuf... factice, mais bien plus gros que celui de la poulette ! Le renard tombe dans le piège et accepte de rendre l'oeuf !

renard_poulette3

Je vous ai présenté toutes les histoires que nous avons racontées. Il ne me reste qu'à ajouter deux petits mots au sujet de nos transitions : entre chaque histoire, nous avions prévu une petite scenette. Pendant que l'une de nous deux installait le nécessaire pour l'histoire suivante, l'autre faisait voyager un personnage dans un moyen de locomotion... Nous avions découpé différents profils que nous intercalions entre notre index et notre majeur. Le pouce, lui, représentait les bras du personnage. Quelques images seront sans doute bien plus parlantes...

1transitions

2transition

Notre spectacle se terminait avec deux jeunes enfants qui se rejoignaient, l'un des deux tenait trois ballons dans sa main. Lorsque les deux enfants se retrouvaient, les lettres du mot "FIN" apparaissaient sur les ballons qui finissaient par s'envoler. Une scène un brin poétique !

fin

Spectacle 2016... FIN !

Posté par Smurphy à 22:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mars 2018

Marionnettes et théâtre d'ombres... édition 2016 ! #1

Cette semaine, ma collègue et moi avons donné les premières représentations de notre spectacle de marionnettes et théâtre d'ombres. Si vous me suivez sur ma page Facebook, vous en entendez parler chaque année, et vous avez même eu un aperçu de la fabrication des marionnettes et de la préparation ces dernières semaines. En une semaine et 4 représentations, nous avons eu 119 spectateurs, quelle fierté !!

Nous proposons un nouveau spectacle chaque année donc, mais la dernière fois que je vous en ai parlé c'était en 2015 (et je concluais l'article en vous disant que le spectacle suivant aurait lieu quelques mois plus tard et que je vous en reparlerais "bientôt" !!) J'ai les photos depuis deux ans sur ma clé USB, mais les trier, mettre en forme prend un temps fou... Aujourd'hui, je peux enfin vous montrer quelques images de notre spectacle 2016 ! (Ne désespérons pas, je vous parlerai peut-être de celui que nous jouons actuellement avant 2022... !)

Cette année-là, nous avons fait beaucoup de théâtre d'ombres et un peu moins de marionnettes. Nous n'inventons pas d'histoires, nous choisissons systématiquement des albums jeunesse. Le premier critère est que l'album nous plaise (!), le second, le nombre de personnages présents simultanéments sur une même scène : nous n'avons que 2 mains chacune ! ;-)

Cliquez sur les images pour les voir en plus grand, en particulier pour celles qui vous montrent des pages des albums !

Nous avons proposé Lapins aux carottes : une recette en dix étapes de Sylvain Diez aux éditions Kaléidoscope. L'album se présente comme une recette de cuisine, proposant un élément nouveau à chaque page. Le texte est simple mais efficace et humoristique. Nous avons utilisé des marionnettes du commerce, et projetions sur l'écran de notre structure les quantités annoncées pour chaque élément de la recette. En dehors du texte à apprendre, il n'y avait pas de grosse difficulté pour l'adaptation en marionnettes de cette histoire.

titre

 

lapin1

lapin2

 

 

Nous avons également raconté Perdu d'Alice Brière-Hacquet aux éditions MeMo. Un petit personnage est le narrateur de cette histoire, qui se déroule sur une semaine. Il rappelle étrangement le Petit Poucet : chaque jour, on essaie de le perdre, chaque jour, il sème quelque chose sur la route pour retrouver son chemin, mais ses essais ne sont pas forcément très concluants...

"Quand lundi on m'a emmené pour me perdre dans la foret, j'ai semé des fraises des bois... il y en avait des tas ! Pour retrouver mon chemin, ça m'a pris jusqu'au lendemain." / "Le mardi on m'a emmené pour me perdre dans la forêt, j'ai semé des bonbons au miel... qui ont tous fondu au soleil ! Pour retrouver mon chemin, ça m'a pris jusqu'au lendemain." Etc.

Nous avons utilisé notre écran pour projeter les images du livre, mais avons fabriqué de petites marionnettes à doigts que nous manipulions devant l'écran.

perdu1

perdu2

Pour chaque jour, il y a une couleur dominante et un motif graphique qui se répète. L'album est au format portrait alors que notre structure projette une image horizontale, j'ai donc eu pas mal de travail au niveau de la retouche des images, comme vous pouvez le voir sur ces images du dessus !

perdu3

L'album se termine avec cette très jolie chute : "Quand samedi on m'a ammené pour me perdre dans la forêt, j'ai semé des cailloux blancs... J'étais chez moi en un instant ! Alors ce dimanche que personne ne me dérange ! Je vais relire deux ou trois contes, ça peut servir à l'occasion.

 perdu4

 

Ensuite, du théâtre d'ombres. Cette fois, nous étions toutes les deux derrière notre structure. Nous avons scanné les images des albums et je les ai retouchées avec Gimp pour les mettre au bon format. Ensuite nous avons projeté ces images sur notre écran pour avoir un décor fidèle au livre, tandis que les personnages étaient découpés dans du papier noir et collés sur des batonnets en bois, pour former les ombres que nous faisons bouger sur l'écran.

Habituellement, je scanne les personnages des albums, je bidouille sous Gimp (encore et toujours !) pour les passer au noir et en obtenir des silhouettes. Cependant, pour l'album Cherche nounou de Meritxell Marti et Xavier Salomó (éditions Sarbacane), je n'ai pas pu faire ça : les personnages, des animaux, n'étaient pas suffisamment identifiables une fois passés complètement au noir. J'ai donc gardé la silhouette fidèle de la jeune femme, et trouvé d'autres images pour les animaux.

 cherche_nounou_couv

 

Et l'histoire, vous demandez-vous peut-être ? C'est une jeune femme qui passe une annonce : "cherche nounou". Plusieurs animaux passent un entretien, et, bien sûr, tiennent des propos qui nous font (sou)rire...

cherche_nounou1

C'est ainsi que le hérisson déclare : "Oh, mais je suis très doux ! D'ailleurs, j'adore les câlins !"

cherche_nounou2

 

cherche_nounou3

Finalement, c'est un poisson qui retient l'attention de la jeune femme...

cherche_nounou4a

C'est alors qu'on comprend que la "nounou" n'est pas recherchée pour un enfant... mais pour un chat ! Et le lendemain... la même jeune femme dépose une nouvelle annonce pour une nounou ! Humour noir garanti (et c'est très drôle !)

cherche_nounou5

 

Nous avons également raconté Le jour où le soleil a disparu de Nathalie Diéterlé (éditions Casterman)

jour_soleil_disparu

Cet album est vendu avec une petite lampe car des morceaux des pages sont découpés, il faut les soulever pour ensuite projeter une ombre et faire du théâtre d'ombres. Des photos seront bien plus parlantes :

jour_soleil_disparu_originaux

Nous avons à nouveau scanné toutes les images pour les retoucher et mettre au bon format (cette fois c'est ma collègue qui a tout fait !), puis nous avons reproduit les éléments destinés à être projetés en ombre pour les agrandir et poser sur des pics. L'une de nous lisait le texte tandis que l'autre manipulait les éléments.

jour_soleil_disparu3

 

Je termine l'article d'aujourd'hui avec Ouvre-moi ta porte de Michaël Escoffier et Mathieu Maudet (éditions Ecole des loisirs)

couverture

L'histoire se passe pendant la nuit, l'album est donc dans une tonalité de gris et noir, et de blanc pour l'intérieur d'une maison éclairée. Nous trouvions donc qu'il s'adapterait parfaitement au théâtre d'ombres puisque l'album montrait déjà la silhouette des personnages.

Et l'histoire ? Un lapin est tranquillement installé chez lui lorsqu'un cerf, effrayé, vient frapper à sa porte en le suppliant de lui ouvrir : un monstre le poursuit ! Un système de rabat permet de découvrir l'intérieur de la maison du lapin :

 

ouvre-moi-ta-porte1

ouvre-moi-ta-porte2

Quelques minutes plus tard, c'est le loup qui frappe à la porte. On pense alors comprendre ce qui a tant effrayé le cerf... mais le loup les supplie de leur ouvrir, se disant lui aussi poursuivi par un monstre ! Le lapin et le cerf refusent de se laisser berner...

 

ouvre-moi-ta-porte3

Après un jeu de chassé-croisé dans et hors de la maison (le loup entre par la cheminée, le cerf et le lapin sortent de la maison, jusqu'à ce qu'ils entendent un bruit et décident d'entrer à nouveau. Mais la porte est fermée et le loup refusent d'ouvrir, c'est trop dangereux ! Ils passent donc eux aussi par la cheminée...), on découvre ce qui a tant effrayé tous ces animaux... Le monstre n'était que 2 cerf-volants tenus par des enfants ! 

ouvre-moi-ta-porte4

J'utilise le logiciel Powerpoint pour projeter les images, je vous avais déjà montré notre installation, l'envers du décor, dans mes précédents articles. Ce logiciel me permet d'intégrer de la musique pour rythmer notre spectacle entre deux histoires, et de faire bouger des éléments (de les animer, pour utiliser le terme exact). Sur cette diapo finale, les cerf-volants traversent toute l'image, et nous faisions avancer les marionnettes ombres chinoises des 2 enfants au même rythme.

 

Je m'arrête là pour aujourd'hui, mais il me reste quelques histoires à vous présenter. J'ose à peine vous dire que je fais ça "bientôt"... !!!

Posté par Smurphy à 12:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 février 2018

Conserves, lingettes et zéro déchet...

Il y a quelques mois, ma copine Caroline m'a offert du déodorant solide. On cause un peu zéro déchets et produits maison toutes les deux, résultat, je dois bien être la seule personne à avoir le sourire toute la journée après qu'on m'offre du déo !! Elle avait mis cette petite boule de pâte dans une mini boîte de conserve, qui était à l'origine du concentré de tomates. Elle m'a dit qu'elle avait pris l'habitude de garder les conserves comme boîtes cadeaux : elle les ouvrait par le bas, les lavait et customisait puis les refermait avec quelques points de colle forte. J'ai trouvé l'idée et le rendu trop chouette !!

Quelques semaines plus tard, je tentais l'expérience à mon tour. J'ai customisé ma première boîte avec du papier à gratter trouver chez Action. Je jouais avec ça en primaire : une feuille noire, un gratte avec une tige en plastique pour faire apparaître un dessin, soit tout coloré, soit, comme ici, holographique. J'ai recopié à main levé des dessins trouvés sur le net : ici pour le bonhomme de neige et pour le "made with love"

boites

 Cette boîte contenait une boule gourmande pour faire un chocolat chaud, comme celles que j'avais présentées ici.

J'ai vidé - nettoyé - customisé une seconde boîte, dans un style tout à fait différent. Cette fois, j'ai trouvé l'idée dans le livre Petites créations pour mon bébé de Fifi Mandirac chez First Editions. J'avais acheté ce livre dans un coffret, il y avait plusieurs papiers avec. Fifi Mandirac propose de customiser des boîtes de lait en poudre en coupant des triangles dans des papiers à motifs. J'ai fait un peu de maths le temps de calculer la taille des triangles pour tomber pile poil en faisant le tour de la boîte, j'ai utilisé les papiers du coffret, le masking tape du coffret aussi, et voilà :

boitea

Cette fois-ci, le contenu de la boîte était tout à fait autre : j'y avais glissé des lingettes démaquillantes lavables. Ne sachant pas combien il en faudrait pour tenir toute une semaine, j'en ai cousu 21 (elles n'entraient pas toutes dans le cadre de la photo !), comptant trois par jour et une seule lessive par semaine. Visiblement, le stock n'est encore jamais arrivé à bout !

boite3

Ce n'est pas la première fois que je cousais des lingettes lavables, mais je ne les avais pas montrées ici. J'en avais cousu un lot pour le change de ma Chouquette, je les utilise depuis un an et demi déjà. C'est à ça que sert le petit panier crocheté que je vous avais présenté dans un article (qui date, je viens de vérifier, de mars 2017, et dans lequel je vous disais que je vous reparlerais "bientôt" du contenu du panier... la notion du temps est toute relative, hein !!). J'avais hésité sur la matière à coudre pour ces lingettes. J'ai acheté sur le site Tiloudou de la mircro-éponge de bambou, dont j'avais lu beaucoup de bien sur les blogs, et de la micro-éponge de coton bio. Après 1 an d'utilisation et de multiples lavages, le verdict est très clair... et sera beaucoup plus parlant en images :

lingettes

Le bambou est resté impeccable, blanc et toujours très doux au toucher. Le coton en revanche est devenu grisonnant et rèche... Par chance, c'est ce que j'avais pris en plus petite quantité !

Je reviendrai vous reparler de bricolages zéro déchets... oserais-je dire "bientôt" ? :-D

Posté par Smurphy à 22:51 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 février 2018

Des oiseaux sur leur branche

 mobile1

Continuons dans la série mobile ! Celui-ci a été réalisé pour la chambre de ma Chouquette, je le lui ai offert pour son premier anniversaire (eh oui, je suis toujours autant à jour dans mes publications !).

Les explications viennent du livre Créations au crochet pour les enfants de Virginie Karakus, qui regorge de modèles vraiment mignons.

mobile2

J'ai mis un peu de temps à le finir parce que je n'aime pas les choses répétitives, et là, pour le coup, j'ai été servie : 6 oiseaux, 6 coeurs ! En dehors de ça, je n'ai pas rencontré de problème particulier dans la confection. En revanche, au moment de monter le mobile, ça a été un peu galère : je ne sais pas pourquoi, mais il est déséquilibré, peut-être que j'ai plus rembourré certains oiseaux que d'autres... Du coup, pour qu'il soit à peu près droit, je suis obligée de suspendre deux des coeurs au centre du mobile plutôt qu'à l'extrémité de la tige. Ca se voit à peine... Sauf si on le sait !
 

 

Posté par Smurphy à 20:43 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 février 2018

J'ai testé le "fablab"

Samedi dernier, j'ai eu la chance de tester une nouvelle machine pour réaliser de nouvelles bricoles !

C'était au fablab "Les Copeaux Numériques". Fablab, ça signifie fabrication laboratory soit « laboratoire de fabrication ». On en voit se développer de plus en plus. Généralement dans ces lieux on peut suivre des cours et / ou louer des machines pour réaliser divers projets. Ca peut être des machines à coudre ou des machines plus conséquentes. Aux Copeaux Numériques, on trouve un atelier menuiserie, avec tout un tas de machines "traditionnelles". Et une autre partie, plus numérique, avec la Caméo (c'est la même machine de coupe que ma Silhouette Portrait, sauf qu'elle découpe une surface plus large), une imprimante 3D ou encore...

14228-11224087

une découpeuse laser, la mini Epilog. On peut y découper et graver du bois... De nouvelles possibilités pour moi !

Samedi donc, j'ai appris à utiliser le logiciel gratuit et libre de droits Inkscape, avec lequel fonctionne cette machine. Les principes sont les mêmes que le logiciel Silhouette Studio avec lequel fonctionne ma Silhouette Portrait, il faut juste connaître les chemins et commandes pour effectuer les différentes actions.

Une fois le fichier créé, on l'envoie à la découpeuse laser, et... elle découpe. Au laser. Tout simplement. Mais c'est magique de voir la vitesse et la précision avec lesquelles ça exécute le travail. L'atelier de samedi consistait en la fabrication d'un mobile. Chacune (nous n'étions que des filles !) pouvait choisir le thème de son mobile. Assez rapidement, l'idée de Mary Poppins s'est imposée à moi :)

mobile1

Des petites maisons, un parapluie, un pingouin, un ramoneur et une Mary Poppins, ceux qui connaissent le film comprendront les références... Et deux citations gravées dans le bois !

mobile2

J'ai passé un excellent moment samedi, d'autant plus que le cadre est juste trop agréable ! Et depuis samedi, je cogite et j'épingle des idées sur mon nouveau tableau Pinterest. Il est évident pour moi que je vais retourner louer cette petite merveille de machine !

mobile3

Posté par Smurphy à 23:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 février 2018

En cas d'urgence...

en_cas_d_urgence

J'ai vu cette idée chez ma copine Fabia du blog Et puis dabord ! et je l'ai trouvée trop chouette. Du coup j'ai fait pareil, en versions minis. Deux petits cadres remplis de gourmandises offerts à Noël... Et un seul pris en photo ! Je suis une éternelle étourdie, mais qu'importe, ils étaient presque identiques, si ce n'est que le second était écrit en anglais : "In case of emergency, break glass". Le texte a été coupé dans du vynil avec ma machine la Silhouette Portrait.

Dans les deux cas, ils ont fait effet !

Posté par Smurphy à 21:51 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2018

Ma light box personnalisée

light-box1

Vous n'avez sans doute pas échappé à la tendance "light box", on en voit fleurir un peu partout depuis plus d'un an ! Je n'ai pas échappé à la règle, j'en ai reçu une par le père Noël en 2016. Oui, oui, 2016, je ne suis pas du tout à la bourre pour poster mes messages ! Tellement pas que j'ai dû refaire mes photos car sur les originales apparaissait le message "Happy new year 2017" !!

Je n'aurais pas pensé à m'acheter ça par moi-même, mais j'étais très contente d'en recevoir une. Et j'ai vite cogité sur l'utilisation un peu détournée que je pourrais en faire... J'ai découpé des bandelettes dans des feuilles plastiques rigides (récup' des emballages de jouets de Noël !) et découpé du vinyl avec ma machine la Silhouette Portrait. Premier essai : une phrase de Ben (j'adorais quand j'étais ado !! Et je le retrouve avec plaisir !) qui trouve tout à fait sa place dans mon atelier :-D

light-box2

 

Deuxième essai : mon personnage favori, Mary Poppins, vectorisé d'après une image trouvée ICI. J'aime beaucoup l'idée de cette phrase qui forme le dessin du parapluie... Ca aussi, c'est tout à fait moi. Depuis, j'alterne entre les deux selon mon humeur. Mon bureau ainsi personnalisé me plaît encore plus !

light-box3

Quelques mois plus tard, ma soeur fêtait son anniversaire et sur sa liste, elle avait mis une light box. Ma soeur est prof d'anglais et fan d'Harry Potter, j'avais personnalisé ses cadeaux selon ces paramètres (et je vous en avais parlé dans CET ARTICLE). La mode est aussi aux affiches "Keep calm and...", dont on trouve des variantes en tout genre. J'ai cherché des "Quotes keep calm Harry Potter" (citations "keep calm" Harry Potter) sur Google et choisi celles qui me faisaient le plus marrer...

light-box4

"Reste calme car ton chat est peut-être Mc Gonagall"

 

light-box5
"Reste calme et Expecto Patronum" (formule magique bien connue de tous les fans d'Harry Potter !)
"Reste calme et demande à Hermione" (personnage réputé pour avoir réponse à tout !)

J'aime beaucoup pouvoir personnaliser ainsi ces petites boîtes, il est possible que j'en fasse d'autres !

Posté par Smurphy à 22:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2018

La carte de voeux 2018

bonne_annee_2018-a

Comme chaque année, je n'ai envoyé qu'une seule carte de voeux... La voici. Elle vient du cahier de kirigami n°23 des éditions LovePaper, "Notre belle famille". Elle s'ouvre en trois parties.

bonne_annee_2018

Sur le modèle original, c'était le texte "joyeux Noël" qui apparaissait. J'ai scanné le patron et je l'ai modifié avec le logiciel (gratuit et libre de droits) Gimp pour y mettre le texte "bonne année" (quand on aime se compliquer la vie...) 

bonne_annee_2018-b

 

C'est une carte que j'ai entièrement découpée au scalpel, sans intervention de ma machine.

bonne_annee_2018-c

Vous avez vu ce beau fond blanc sur mes photos ? J'ai été gâtée le mois dernier et j'ai reçu une boîte lumineuse pour y photographier mes petits objets... !

bonne_annee_2018-d

Posté par Smurphy à 12:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,