A la naissance de ma Chouquette, on m'a offert un ouvrage dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois : 60 activités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul de Marie-Hélène Place (éditions Nathan). C'est avec ce livre que j'ai découvert la pédagogie Montessori, que je ne connaissais pas du tout. Je me suis alors aperçue que c'était très tendance en ce moment, on n'en parle partout ! Si ça me plaît, ce n'est pas parce que c'est la mode actuelle mais parce qu'en plus de trouver les propos très intéressants, j'aime le fait qu'on peut fabriquer soi-même du matériel Montessori ! Et comme cette pédagogie n'est pas destinée qu'aux bébés, je m'y suis intéressée aussi pour ma grande Poulette...

Voici donc ce que nous avons bricolé toutes les deux (et que vous pourrez très facilement reproduire à la maison) : j'ai récupéré des boîtes jaunes de surprises Kinder et proposé à Wendy de chercher avec quoi on pourrait les remplir. Je lui ai dit qu'elle pouvait aller chercher dans le placard à épicerie. C'était très sympa de la voir faire des propositions ("Et si on mettait du lait ?"... elle a aussi eu des idées plus réalisables !). Finalement elle a rempli :

  • 2 boîtes de trombones
  • 2 boîtes de sucre
  • 2 boîtes de gros sucre (celui qu'on met sur les chouquettes)
  • 2 boîtes de macaronis
  • 2 boîtes de grelots (je fais bien de garder ceux des petits lapins chaque année à Pâques !)
  • 2 boîtes de farine

C'est elle qui a rempli les boîtes : parfait pour exercer la motricité fine ! Et pour finir, elle a collé un ruban de masking tape rose pailleté autour de chaque boîte, pour le côté joli et girly ! J'avais mis un point de glue pour fermer les premières boîtes, mais, en fait, je n'ai pas l'impression que ce soit utile : elle ne cherche pas à les ouvrir et tant bien même, elle n'y arrive pas !

memory_sonore

Voilà comment nous avons obtenu un jeu de memory sonore ! Pour l'instant, Wendy joue sans règle : elle secoue une boîte, puis une autre, et une autre, jusqu'à ce qu'elle trouve la bonne. Par la suite, l'idée c'est de disposer les boîtes sur un plateau et de jouer chacun son tour, en retenant les sons entendus (mais c'est loin d'être simple ! C'est pour ça que je pense que c'est une bonne chose qu'elle se familiarise avec les sons d'abord). Pour le rangement, j'ai trouvé une boîte avec un couvercle transparent, c'est parfait !

memory_sonore2

Quelques remarques : les trombones et les macaronis font sensiblement le même bruit, si ce n'est que les premiers ont un tintement métalique mais qui n'est pas si facile à entendre ! Même moi j'ai souvent un doute. Du coup, on a mis les macaronis dans deux boîtes jaune clair et les trombones dans des boîtes jaune-oranger, comme ça on sait que lorsque le son est proche, il faut que les boîtes soient de couleur identique pour être sûr d'avoir trouvé la bonne paire. D'autre part, la farine est intéressante : quand on secoue la boîte, on sent bien qu'il y a quelque chose à l'intérieur, mais on n'entend aucun bruit, c'est la boîte silence ! Ma seule réserve, c'est que je n'ai pas encore trouvé comment mettre en place un système d'auto correction pour que Wendy puisse vérifier par elle-même qu'elle a les bonnes paires. Si je mets des gommettes, c'est trop visible...

Nous n'avons plus de boîtes pour l'instant, mais nous avons déjà prévu des lentilles pour une prochaine fois. Et nous cherchons d'autres idées...

Deuxième jeu Montessori maintenant : le plateau de semoule. C'est un grand classique... Wendy a adoré jouer au sable cet été, et je pense que ça lui rappelle ça. Je sais qu'elle a des plateaux de semoule à l'école et elle adore ça, elle m'en parle souvent. C'est très facile à mettre en place : il suffit d'acheter de la semoule fine et de la verser dans un plateau. J'ai choisi pour ma part une boîte, comme ça je peux la refermer facilement pour la transporter et ranger ensuite. Souvent, l'enfant est invité à tracer des formes dans la semoule avec son doigt. C'est ce que j'ai suggéré à Wendy de faire, mais elle est vite passée à autre chose. Je lui avais aussi mis à disposition deux bouteilles de Yop (vides et nettoyées, bien sûr !) et une cuillère en plastique (qui venait d'une boîte de lait en poudre). J'ai tout de suite vu que ça l'emballait plus : elle a commencé à remplir une bouteille avec la cuillère...

semoule1

Puis c'est là que c'est devenu intéressant : d'elle-même, Wendy est allée dans la cuisine chercher une autre cuillère, une pour les premiers petits pots de bébé. "C'est plus facile avec celle-là maman, ça rentre mieux". Un peu plus tard, elle essayait de transvaser la semoule d'une bouteille à l'autre...

semoule2

Elle a fait d'autres jeux que je n'ai pas pris en photo (je ne voulais pas me montrer trop intrusive... C'est l'un des principes de la pédagogie Montessori : rester en retrait et laisser faire l'enfant) : elle s'est beaucoup amusée à cacher bouteille, cuillères ou bouchons de bouteille dans la semoule et à me demander ensuite de deviner où c'était. Elle s'est vite rendue compte que j'avais plus de mal à trouver les bouchons que les bouteilles...

Tout cela lui a beaucoup plu et l'a occupé près de trois quarts d'heure (et encore, c'est moi qui ai mis fin à l'activité pour aller à la douche !). C'est une activité vite rangée, mais il faut prévoir l'aspirateur à portée de main... Même si le fait d'avoir mis la bopite dans un plateau a limité la casse, il y en a eu beaucoup à côté !

semoule3

Enregistrer