Je continue dans mes premiers pas "zéro déchet". Je dis bien premiers pas, parce que je suis bien loin d'en être à zéro déchet ! Mais je me dis que chaque nouvelle étape est forcément une bonne chose !

On en voit donc un peu partout, j'ai fait le mien : un rouleau d'essuie-tout lavable ! J'ai utilisé un carré d'essuie-tout jetable comme patron, pour avoir exactement les mêmes dimensions. J'ai trouvé du tissu Lina Morata chez Mondial Tissu, j'adore les couleurs et les motifs (vous aviez déjà pu apercevoir ces tissu ICI, lorsque je vous montrais les lingettes démaquillantes lavables) :

sopalin1

Deux de mes copines couturières ont vu mon rouleau, à 2 moments différents. Elles ne se connaissent pas, mais les deux ont réagi exactement de la même façon : "Du tissu éponge blanc ??". Eh oui, ça leur a semblé évident, mais moi, je n'ai pas réalisé sur le coup : j'ai fait comme les vrais... Mais c'est vrai que ce n'est pas un choix hyper judicieux, ces carrés me servent à essuyer tout et n'importe quoi et donc sont facilement bien tachés. Ceci dit, même si certains ne sont plus d'un blanc éclatant, ce n'est pas vraiment gênant : pour la photo, j'ai plié le tissu histoire qu'on voie l'éponge, mais en réalité il tient bien droit donc on ne voit pas l'éponge.

sopalin2

Je ne savais pas trop de quelle quantité nous aurions besoin, nous étions quand même d'assez gros consommateurs, il fait le reconnaître... J'ai donc mis 12 feuilles sur mon rouleau. J'ai également réintroduit les serviettes de table en tissu (qui dormaient depuis des années dans un tiroir...) pour nos repas. Bilan après 3 mois d'utilisation : nous n'utilisons plus du tout de Sopalin jetable. Finalement, la transition s'est faite très facilement. Le coup des serviettes de table a déjà énormément aidé, mais le reste a suivi naturellement. Nous n'arrivons jamais au bout du rouleau en fait.

sopalin3

Les feuilles sont attachées entre elles par des boutons pressions fixés abec ma pince Kam. La toute première feuille est elle-même accrochée à un "vrai" rouleau cartonné d'essuie-tout jetable que j'avais conservé. J'avais vu l'astuce quelque part sur internet, mais je ne me souviens plus où... C'est très pratique.

Pour être totalement transparente ceci dit, je dois dire qu'il y a deux bémols :

- mon beau tissu coloré commence déjà à passer sur les feuilles du dessus (celles qui sont les plus utilisées et passent le plus souvent en machine). On voit nettement une différence entre celle qui est accrochée au rouleau cartonnée et n'a jamais servi, et les autres. Je pourrais faire un système de rotation... mais, clairement, j'ai la flemme !

- Papa poule n'est pas aussi convaincu que moi par la démarche zéro déchet, et rouspète en disant que ces essuie-tout sont beaucoup moins pratiques à détacher que du Sopalin classique qui se déchire super facilement. ll n'y a que deux boutons pression, mais qui offrent une petite résistance c'est vrai, et ça fait perdre un peu de temps. Il dit aussi qu'il faut être patient pour tout raccrocher... mais ça, c'est réglé : c'est toujours moi qui le fais, contrairement à lui, ça m'amuse ! Et j'ai ma petite victoire quand même : il n'a pas attaqué d'autre rouleau jetable, même s'il y en a dans le garage... !