13 mars 2017

La chambre de Matilda (suite et fin !)

La semaine dernière, j'ai enfin terminé les derniers détails de déco de la chambre de ma Chouquette ! 9 mois après son arrivée, il était temps... !

Je vous montre :

chambre1

  • Vous pouvez voir sur la photo de gauche que j'ai été jusqu'à accorder les cartons dans lesquels sont stockés les vêtements pour plus tard : ils sont gris pour respecter la charte graphique, avec un "macaron" rose indiquant la taille des vêtements qu'ils contiennent.
  • En bas à droite, vous voyez un détail du tapis à langer : j'ai cousu une housse (à la fois pour avoir la bonne couleur, mais aussi pour protéger le tapis : celui de Wendy avait fini par se déchirer, j'ai espoir que ça n'arrive pas cette fois !). J'ai acheté des serviettes de toilette que j'ai coupées à la bonne taille puis surfilées, j'y ai ajouté des boutons pressions pour les fixer au tapis. Sur l'une d'entre elles (juste une !) j'ai flexé le prénom de Matilda avec l'écriture de son auteur, Roal Dahl !
  • Enfin, la photo en haut à droite laisse découvrir un joli papillon en origami, réalisé grâce au chouette tuto des Lubies de Louise. Il est venu agrémenter un sac à couches. J'avais prévu de coudre un sac de ce genre pour Wendy déjà, sans jamais cesser de repousser l'échéance. Pour Matilda, j'y ai repensé... Et puis, lors d'une virée à Ikea, j'en ai trouvé un vraiment pas cher (d'autant plus qu'il ne restait que le modèle d'exposition, alors j'ai eu un prix sur le prix pas cher !), mais pas du tout dans les bonnes couleurs. J'ai cousu deux rectangles de tissu rose par-dessus :

chambre3

J'ai également crocheté une copine pour Ti Nours (que je vous avais présenté ICI) :

chambre2

J'ai trouvé le tuto dans un magasine Mollie Makes spécial Crochet. En réalité, le tuto est identique à celui de l'ours, seules les oreilles changent. Je vous reparlerai bientôt du contenu de ce petit panier...

Bref, voici une vue d'ensemble de l'espace "change" de la chambre :

chambre4

Pour la petite histoire, l'étagère était dans ma chambre quand j'étais enfant ! Elle était couleur bois. Je l'ai peinte en bleu turquoise lorsque j'étais enceinte de Wendy, pour sa chambre de l'époque. Nous avons déménagé l'an dernier, l'étagère est donc arrivée dans la chambre de Matilda, et a été repeinte, en rose cette fois. On peut dire qu'elle aura été amortie celle-là !

La commode / table à langer était celle de Wendy aussi, les deux morceaux de bois de chaque côté du matelas ainsi que les boutons des tiroirs sont eux aussi passés du bleu au rose. Juste au-dessus, il y a trois photos en noir et blanc, que nous avions envoyées à nos proches pour annoncer que nous attendions une petite fille. La première montre papa Poule en train d'appliquer de la peinture sur les mains de Wendy, sur la seconde Wendy pose ses mains sur mon ventre, et la troisième photo, laisse découvrir la couleur de ses mains et des empreintes sur mon t-shirt (seuls éléments en couleurs de la photo) : rose, évidemment (très cliché oui, mais ça m'éclate !). C'est une idée que j'avais vue plusieurs fois sur la toile, je ne sais donc pas qui en est l'auteur...

Enfin, pour éviter de faire des trous dans le mur ou dans le planfond, j'ai planté un clou en haut de l'armoire (c'est par là qu'est accroché le sac à couches). Un fil de nylon est tendu de là jusqu'à l'étagère et me permet d'accrocher un mobile. Ca a longtemps été le mobile de Munari (vous le reconnaissez ?) qui plaisait toujours beaucoup à ma Chouquette. J'ai récement changé pour un autre, tout droit venu de Cuba (waouh, hein !) avec plein de petits oiseaux colorés, il lui plaît beaucoup aussi !

chambre5

Vu le thème de l'article de ce soir, et vu l'heure, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne nuit !

(Pour (re)voir les autres bricoles de la chambre de Matilda - doudous, guirlande en tissu, plafonnier, jouets...- cliquez ICI !)

Posté par Smurphy à 23:41 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 mars 2017

Turbulette japonisante pour... Chplouquette !

Il y a une dizaine de jours, j'ai terminé une turbulette que j'ai commencé... quand j'étais enceinte (ma Chouquette est née en juin dernier, hein)... de ma Poulette (et elle est née en avril... 2012 !) !!! On peut dire que parfois, je ne suis vraiment pas une rapide moi !!! D'où le "Chplouquette" du titre : mélange des surnoms de mes deux filles, pour un projet commencé pour l'une, et terminé pour l'autre...

turbulette1

Je vous explique : j'ai passé beaucoup de temps sur ce modèle des Moutons de Kallou. J'adorais la coupe, j'étais tombée complètement amoureuse d'un tissu mixte (quand j'ai commencé le projet, je ne savais même pas si j'attendais une petite fille ou un petit garçon !), MAIS (il faut bien un "mais") je débutais la couture... et la pose du biais à la machine, c'était juste irréalisable pour moi ! C'est ainsi que j'ai commencé à le coudre entièrement à la main, si, si... C'est long et fastidieux croyez-moi... lette (et c'est là que je vois que j'ai un peu progressé quand même ! Bien que le biais ne me semble pas hyper facile à poser, je m'en sors quand même !)

turbulette2

Et de projets en projets, j'ai fini par laisser celui-ci de côté : la Poulette a grandi, elle n'a jamais profité de cette turbulette à laquelle il manquait les liens de fermeture. Quels liens, me direz-vous en regardant les photos ? Il se trouve qu'entre-temps, j'ai acheté la fameuse pince pour poser les boutons pressions KAM. Quand j'ai repris la turbulette il y a quinze jours, pensant qu'il me restait quelques heures de travail dessus, j'ai constaté qu'en fait il ne manquait plus que quelques centimètres de biais (genre 5 cm quoi...) et les fermetures. C'était bouclé en moins d'une heure. Quelle andouille j'ai été de ne pas m'y remettre plus tôt ! Parce que, vous vous en doutez, elle est déjà tout juste à la taille de ma Chouquette de presque 9 mois, elle n'en profitera pas longtemps... Pfff !

Petites photos humoristiques en situation : voilà comment je l'ai retrouvée après la première sieste ! C'est tellement rigolo d'attraper ses pieds ;-) J'ai donc ajouté un bouton en bas et un autre pour maintenir le rabat bien en place à l'intérieur, c'est beaucoup mieux depuis (même s'il arrive encore qu'un petit pied s'échappe !

turbulette3

 

Et depuis... ? Turbulette testée et approuvée ! :-D

turbulette4

 

turbulette5

 

Patron GRATUIT des Moutons de Kallou disponible ICI, profitez-en !

Posté par Smurphy à 13:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2016

Le mobile des danseurs (méthode Montessori)

Voici le dernier des quatre mobiles Montessori : le mobile des danseurs ! Il est constitué de quatre silhouettes découpées dans du papier holographique ou un papier qui reflète la lumière. Chaque personnage est constitué d'un ovale pour la tête, une courbe pour les bras et une autre pour les jambes, ces trois éléments sont reliés entre eux par un petit fil de nylon. Deux des personnages sont attachés sur une baguette de 15 cm de long, deux autres bonshommes sur une autre, et ces deux baguettes sont suspendues à une troisième de 30 cm.

J'adore le papier holographique, mais à cette période de l'année, c'est une vraie galère pour en trouver !! Du coup j'ai fait un côté des personnages en papier miroir (j'ai trouvé un rouleau de vinyl miroir dans une solderie) et un côté en papier ultra pailleté rose (un papier cartonné autocollant Toga). Aux couleurs de la chambre, donc ! Enfin, j'ai suspendu une perle sous chaque personnage, pour la touche girly (des fois que le rose paillettes ne suffise pas !) chic.

danseurs0J'ai vectorisé les formes de ces personnages dans le logiciel Silhouette Studio pour ensuite les découper avec ma machine. Le papier autocollant m'a vraiment fait gagner du temps ! C'est un mobile très léger et aérien, j'aime beaucoup le regarder, je le trouve apaisant !

danseurs4

Alors que j'avais déjà commencé à réaliser ce mobile gris et rose, j'ai trouvé chez Action un rouleau de papier cadeau holographique ! La tentation était trop forte, j'ai décidé de réaliser un second mobile. D'un côté le même papier miroir que le précédent mobile, et de l'autre, le papier cadeau.

danseurs3

J'aime beaucoup ce papier qui renvoie des éclats aux couleurs de l'arc-en-ciel quand le soleil s'y reflète et donne aux personnages des airs d'Arlequin avec tous ces losanges colorés !

danseurs1

Deux mobiles des danseurs, c'est bien, mais que faire du deuxième... ? J'ai piqué l'idée de Fabia qui nous avait présenté il y a quelques semaines le tipi réalisé pour son fils. J'ai adoré le principe et le rendu ! J'ai donc acheté trois manches à balai, et voilà. En plus on pourrait croire que le tapis d'éveil était prévu pour : je peux glisser deux des pieds du tipi dans les anses prévues pour l'arche, et le troisième dans la poignée de transport. Parfait !

danseurs2

Comme ça, ma Chouquette a un mobile dans l'espace Montessori que j'ai aménagé dans sa chambre (je vous en parlais ICI) et un autre lorsque nous sommes au rez-de-chaussée !

Quand à son espace Montessori justement, le miroir lui plaît beaucoup, et moi j'adore la voir s'éclater en observant son reflet !!

miroir_montessori

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Smurphy à 00:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 septembre 2016

Le mobile de Gobbi (méthode Montessori)

Ma Chouquette a fêté ses trois mois dimanche dernier. Il était donc temps de lui confectionner le mobile de Gobbi, troisième de la série Montessori. Il porte son nom de celle qui l'a créé, Gianna Gobbi, qui était une collaboratrice de Maria Montessori. J'étais convaincue que ce mobile était à introduire chez le tout-petit à partir de 3 mois, et en consultant le livre 60 actiités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul de Marie-Hélène Place (éditions Nathan), je me suis aperçue qu'en réalité il était préconisé dès deux mois. Misère, je suis en retard, je ne suis pas une mère parfaite !!

Ce mobile est composé de 5 sphères de 5 nuances d'une même couleur. Je vous rapporte un passage du livre précédemment cité, ce sera bien plus clair que tout ce que je pourrais vous dire ! "Il est adapté aux nouvelles compétences du bébé et va lui permettre d'absorber de nouvelles notions : les variations subtiles de couleur en dégradé et la profondeur de champ créée par le placement des boules de plus en plus haut. Chaque sphère du mobile est recouverte de fil à broder, qui reflète la lumière de manère subtile et harmonieuse. Les boules sont alignées et suivent un mouvement ascendant. Le léger balancement des boules est captivant et apaisant. "

Vous vous en doutez, pour aller dans la chambre de ma Chouquette, j'ai choisi des nuances de rose...

montessori1

Les sphères de mon mobile font 5 cm de diamètre. En consultant mon ouvrage, j'ai réalisé que l'auteur suggérait des boules de 4 cm de diamètre... C'est sans doute ce qui explique pourquoi je n'ai pas eu assez des deux écheveaux qu'elle préconisait pour recouvrir chaque boule : il m'en a fallu trois du coup !

montessori2

L'auteur explique également que la baguette doit être peinte de la couleur de la boule la plus foncée. J'ai préféré la recouvrir de laine que j'avais dans mon stock et qui était d'une couleur très approchante de ma dernière boule.

montessori3

C'est ce mobile qui m'a poussée à m'intéresser aux autres de la série : je le trouvais vraiment très joli. En revanche, c'est celui qui revient le plus cher : les écheveaux m'ont coûté 1,20€ chacun, et comme il m'en a fallu trois par boule déjà... J'ai suivi les consignes du livre pour recouvrir chaque sphère : je les ai percées en leur milieu. Pour les premières boules, j'ai coupé des petits morceaux de mon fil et je faisais des raccords, mais ce n'était pas simple à cacher. Finalement, même si c'était un peu plus difficile à manier, j'ai préféré enfiler tout mon fil sur mon aiguille, d'un seul coup. Ca fait moins de raccords du coup.

J'ai essayé de vous faire un petit tuto en images. Il vous faut :

tuto1
Pour ma part, l'outil qui m'a permis de percer les boules est le truc pour aiguiser les couteaux de cuisine !

Pour recouvrir les boules :

tuto2

Il ne vous reste "plus qu'à" peindre ou recouvrir la baguette de la couleur de la sphère la plus foncée, puis suspendre les boules. Dans l'ouvrage précédemment cité, ils disent que la boule la plus claire doit être à 15 cm de la baguette et la plus foncée à 30. On place les autres entre deux, de façon régulière.

L'inconvénient du trou central est qu'on "perd" beaucoup de fil : tout le fil passé au milieu ne se voit pas. Mais si j'avais recouvert la boule directement, ça aurait fait une énorme épaisseur en haut et en bas... De même, j'ai choisi de "diviser" mes boules en 8 avec mon fil pour remplir ensuite chaque quartier, c'est ce qui m'a semblé le plus simple pour recouvrir ma boule de façon régulière (car le fil se superpose en haut et en bas, je n'arrivais pas à bien le répartir).

Ceci dit, après une discussion avec mon amie Fabia, je pense que sa méthode est meilleure que la mienne : elle a recouvert ses boules en spirale. Je pense qu'elle vous en parlera prochainement sur son blog... C'est bien plus économique en fil, le seul très léger inconvénient que j'y vois, c'est que le fil est placé horizontalement et non verticalement. Mais, très franchement, je me demande si ça a une grande importance...

Il ne me reste donc plus qu'un mobile à réaliser pour ma Chouquette, celui des danseurs. Je pensais qu'il se proposait à partir de 4 mois, mais, en réalité, c'est dès 3 mois... Autrement dit, je suis déjà en retard ! Celui-ci est en tout cas bienvenu car elle commençait à se lasser de celui des octaèdres (le second). Je l'ai donc retiré de la circulation pour l'instant ! En revanche, j'ai installé le mobile de Munari (le premier) au-dessus de la table à langer, et il rencontre maintenant un franc succès !

Enregistrer

Posté par Smurphy à 23:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 septembre 2016

Duo mère - fille

 C'est une couture que je suis très fière de vous présenter, et pourtant, je l'ai faite il y a un an déjà, j'ai traîné à la poster ici !!

Tout a commencé par un coup de coeur sur une dentelle Nina Ricci (eh oui, rien que ça...) au magasin Modes et Travaux à St Lazare. J'ai flashé dessus... sans l'acheter au départ, parce que, quand même, ça se paye une pareille dentelle, et j'avais de forts doutes sur mon niveau de couture et ma capacité à en faire quelque chose de mettable... Mais elle est superbe, non ?

robe

Et puis ma cousine m'a annoncé qu'elle se mariait et demandé d'être son témoin. Du coup, j'avais une bonne excuse : il me fallait une belle robe ! J'avais trouvé le patron idéal dans le Fait Main n°362 de 2012. Mais il y avait trois épaisseurs : la dentelle, la doublure satinée sous la dentelle et la doublure... Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les explications du Fait Main sont plus que succintes !! J'ai donc été régulièrement au Café Couture de Rouen pour bénéficier de conseils bien utiles. J'avançais chez moi, et y retournais quand j'avais un doute ou étais un peu bloquée... C'était parfait pour moi. Et je ne suis pas peu fière d'être arrivée à ce résultat :

robe2

A gauche, la photo prise lors du mariage de ma cousine, l'an dernier. A droite, une photo de la semaine dernière : nous étions à nouveau de mariage, l'occasion idéale pour ressortir ma robe !

Pour aller avec, je me suis cousue une jolie pochette de soirée, d'après le tuto original de Elm Street Life, traduit en français par A way of travel. C'est simple et rapide, et c'était parfait pour mon rôle de témoin : pas encombrant, avec l'essentiel dedans : du fil (turquoise pour moi, et du blanc pour la mariée, au cas où - Ni l'une, ni l'autre n'en a eu besoin !), un stylo, des mouchoirs, rouge à lèvres, pièce d'identité, téléphone. La semaine dernière, j'ai ri en constatant que j'y glissais une couche et des lingettes à la place du maquillage... Et finalement je me suis ravisée, je n'avais pas assez de place pour tout alors j'ai pris un vrai sac à main ! Bref, j'ai un bébé ;-) La pochette n'a donc pas servi cette fois-ci, mais elle me plaît toujours autant, et ma fille finira par grandir !

pochette

Il y a quelques mois, j'ai retrouvé dans le Fait Main n°386 de 2014 le patron d'une petite veste qui irait parfaitement avec la robe. Mais je n'avais plus assez de tissu satiné, et il n'était plus en vente à la boutique Modes et Travaux... Je pensais que c'était fichu jusqu'à ce qu'une copine achète à Mondial Tissus un tissu pile poil assorti, il lui en restait plein, elle me l'a donné. Mais c'était un sacré défi : j'ai décalqué les pièces du patron le dimanche précédant le mariage, ça me laissait donc qu'une petite semaine... Et pourtant ! Si vous me suivez sur ma page Facebook, vous avez pu voir l'avancée de ce travail : patron décalqué le dimanche, pièces coupées le lundi et veste terminée le mardi ! Je n'aurais jamais cru être capable de la réaliser si vite, c'était ma première. Après, il ne faut pas regarder les finitions de trop, trop près quand même, d'autant plus que j'ai bidouillé parce que j'avais la flemme de faire une doublure alors que c'était prévu !

veste2

Bon, le plus drôle dans cette histoire, c'est qu'il a fait tellement beau samedi dernier que je n'ai pas sorti la veste une seule fois... Donc je n'ai pas pris de photos ! J'ai tout remis hier pour pouvoir vous montrer, soyez indulgents sur les photos, ce n'est pas simple de se prendre soi-même, même avec un retardateur !

veste

Et pour finir... toujours avec les restes de tissu offerts par ma copine, j'ai cousu une tenue assortie pour ma Chouquette ! Ma copine m'avait aussi donné de la dentelle, pas la même que la mienne bien sûr, mais pile de la même couleur. Patron de la robe maison, j'ai repris celui que j'avais fait pour Wendy il y a quelques années et que je vous avais montré ICI. Le bloomer est réalisé d'après le patron des Inteporels pour bébés d'Astrid le Provost aux éditions Flammarion.

tenue_chouquette

Et voilà le résultat, pour un duo mère-fille qui a fait son petit effet : plusieurs personnes, que je ne connaissais pas, sont venues me voir pour me dire qu'elles trouvaient trop sympa qu'on soit habillées pareil ! Je n'étais pas peu fière... !

chouquette

Enregistrer

Posté par Smurphy à 14:20 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 juillet 2016

Le mobile des octaèdres (méthode Montessori)

Six semaines : ça y est, ma Chouquette a l'âge pour que je lui présente le deuxième mobile Montessori, le mobile des octaèdres. Il s'agit d'un mobile composé de trois formes en papier (des octaèdres donc), chacune d'une couleur primaire. Il existe deux variantes à ce mobile : soit on fait les trois octaèdres de la même taille mais placés à des hauteurs différentes (le bleu le plus haut donc le plus éloigné du bébé, le jaune au plus bas), soit on les met à la même hauteur mais on les fait de taille différentes. J'ai choisi la seconde option. Le bleu a des arrêtes de 5 cm (c'est la couleur que le bébé voit le moins bien), le rouge de 4,5 et le jaune (couleur que le bébé distingue le mieux) de 4 cm.

montessori1

Ce mobile est bien plus facile à réaliser que le précédent, il y a moins de points d'équilibre à trouver, et, en plus, j'ai carrément acheté sur la boutique Silhouette le modèle d'un octaèdre, comme ça je n'ai même pas eu à le reproduire, il était tout prêt. Je l'ai simplement mis à la bonne taille, et ma machine a fait tout le boulot de découpe... Je manquais un peu de temps (il faut dire que mes journées - comme mes nuits... - sont bien remplies).

montessori3

J'ai également avancé l'aménagement de ce petit espace Montessori : rien de bien extravagant, mais j'ai ajouté les quelques éléments conseillés, à savoir :

- un tapis destiné à être espace d'éveil puis espace de jeu quand l'enfant grandit. C'est un matelas Tineo, qui présente l'avantage de se déplier : ici il est replié au maximum, mais on peut aussi le mettre en 2 carrés ou étalé en 4, parfait pour suivre ma Chouquette lorsqu'elle grandira !

- un miroir, pour faciliter l'appréhension de l'espace.

montessori2

Pour tout dire, lorsque j'ai installé le mobile, j'étais même un peu déçue du résultat : je le trouvais presque trop simple, moins épatant que le précédent. Il m'emballait moins... Et pourtant, quelle bonne surprise ! Matilda l'adore, je ne pensais pas que ce serait si flagrant, mais même son papa s'en est aperçu ! Elle suit le mobile des yeux, râle lorsqu'il ne bouge plus pour qu'on souffle dessus et le remette en mouvement... C'est trop chouette de (déjà) la voir s'intéresser comme ça ! Le miroir fait, lui aussi, son effet : elle se regarde dedans mais regarde aussi le mobile à travers ce reflet...

montessori4
L'autre mobile n'a pas encore trouvé de nouvelle place. Il reviendra sans doute à la place de celui des octaèdres à un moment : il est conseillé, lorsque le bébé semble se désintéresser, d'échanger les mobiles et de lui réintroduire le précédent. Je compte bien lui fabriquer le troisième mobile, mais heureusement j'ai un peu de temps devant moi (il va être long à faire !) : on le propose vers 3 mois...

Posté par Smurphy à 23:45 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 juillet 2016

Une bricole lumineuse

Encore un détail de la chambre de ma Chouquette...

Nous avons arpenté de nombreux magasins à la recherche d'un plafonnier sympa, enfantin mais pas niais, joli et dans les bonnes couleurs. Bilan : trop moche ou hors de prix !!

Et puis un jour, un flash : j'allais le faire moi-même puisque c'était ça ! J'ai vu un mobile sympa dans le livre de Mélanie Voituriez, Petits riens pour chambre d'enfant aux éditions l'Inédite (ce même livre dans lequel était le modèle de la guirlande prénom que je vous ai montrée ICI). Je me suis dit : fastoche, j'en fais un abat-jour ! ;-)

Quand j'ai montré le modèle à Papa Poule pour m'assurer que ça lui plaisait, il a dit, d'un ton méfiant : "Ouiiiii... Mais ça va revenir à combien cette affaire ?". Très fière j'ai répondu : "A rien du tout ! Je n'utiliserai que des chutes de tissus déjà utilisés pour la déco de la chambre !!". Deux jours plus tard, dans une solderie, j'ai trouvé deux rouleaux de rubans et je lui ai dit : "Ah, si, en fait, il me faut quand même ça...". Il s'est bien moqué de moi en rétorquant qu'il se doutait bien que je ne serais pas capable de ne rien dépenser pour ce projet, mais il n'empêche que ça a coûté moins de 4€ en tout et... voilà :

abat-jour2

Je suis très fière de moi : c'est original et assorti au reste, on n'aurait pas pu trouver ça en magasin !

J'ai apporté quelques modifications au patron original : les 4 côtés du mobile sont plus grandes de quelques centimètres, je voulais qu'il y ait assez de place pour l'ampoule.  J'ai tendu un ruban au milieu du mobile pour y suspendre la chouette, normalement elle est accrochée au sommet, mais je ne voulais pas que le tissu du ruban touche l'ampoule... Et pour finir, je n'ai pas utilisé le patron fourni pour les nuages, je ne les trouvais pas à mon goût !

abat-jour

Je n'ai pas réalisé d'autres choses de cet ouvrage, mais ce n'est pas l'envie qui manque : je le trouve vraiment très sympa !

Enregistrer

04 juillet 2016

Le mobile de Munari (méthode Montessori)

Pour la naissance de Chouquette, on m'a offert le livre 60 activités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul de Marie-Hélène Place aux éditions Nathan. Je m'étais déjà renseignée sur la pédagogie Montessori et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cet ouvage qui propose plein d'activités pour l'éveil de l'enfant dès son plus jeune âge. Parmi celles-ci, la réalisation de mobiles m'a particulièrement interpelée... La pédagogie Montessori en propose 4, le premier pour le bébé dès trois semaines, le suivant à partir de 6 semaines puis 2-3 mois et enfin le dernier vers 3-4 mois.

Matilda a eu trois semaines samedi dernier, c'était le moment idéal pour lui fabriquer le premier mobile de la série : le mobile de Munari. Un mobile tout en noir et blanc puisqu'à cet âge, l'enfant ne voit pas encore bien les couleurs mais distingue les contrastes. Il est donc composé de trois formes gémétriques en papier, d'une boule transparente (en verre ou en plastique) et de trois baguettes, l'une blanche, l'autre noire et la dernière rayée blanche et noire. Ce mobile présente trois complexités :

1) Le calcul de la taille des formes géométriques et de la longueur des baguettes se fait à partir de la taille de la sphère transparente. Je cite un extrait du livre : "La base du calcul repose sur cette formule : B = 1 (diamètre de la boule) + 1/3 rayon de A". B correspond aux petits côtés des formes géométriques et au diamètre du rond... Mais, outch, rien qu'à lire ça mes angoisses de lycéenne pas douée en maths sont revenues !!

2) L'agencement des différentes parties de ce mobile, en particulier leur hauteur, est extrêmement précis, voyez par vous-mêmes (schéma du site grandir avec Nathan) :

munari4Moyenne

3) Comme pour tout mobile, il faut être très précis pour qu'il soit équilibré, j'ai énormément tâtonné...

 

Bref, j'y suis parvenue quand même, voilà (enfin, après tant de blabla !) le résultat (ma sphère est en plastique et fait 5 cm de diamèytre) :

munari1

Si vous aussi vous voulez vous lancer mais que, comme moi, vous êtes fâchés avec les maths, vous pouvez vous rendre sur le site grandir avec Nathan qui propose les documents tout prêts à imprimer avec les formes à la bonne taille pour une sphère de 5, 7 ou 8 cm ! J'étais ravie de trouver ce document et de ne pas avoir à faire le calcul !!

Quant aux baguettes, je suis d'une nature impatiente, je n'avais pas envie de les peindre et de devoir attendre que ça sèche... Donc je les ai recouvertes de papier ! Blanc pour la plus grande, imprimé en noir pour la moyenne et imprimé en rayé noir et blanc pour la plus petite.

munari2

J'installe ma Chouquette sur un matelas pour qu'elle profite du mobile, que je compte bien changer d'ici trois semaines pour le suivant (le mobile des octaèdres) !En attendant, je suis très contente de ce premier mobile, il est tout léger et du coup se met en mouvement sans arrêt. Les baguettes ne sont pas pile poil horizontales, mais c'était vraiment dur à régler, et ça ne se voit pas quand ça bouge !

munari3

Je suis captivée par la pédagogie Montessori, du coup j'essaie d'aménager un coin d'éveil comme c'est conseillé... J'envisage de placer un miroir sur le mur du coup ! (Merci tonton et tata pour cette jolie découverte !)

Posté par Smurphy à 22:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 juin 2016

Une couverture pour ma Chouquette

Les semaines / jours qui ont précédé la naissance de Matilda j'ai enchaîné les projets couture en me demandant à chaque fois que j'entamais une nouvelle bricole si j'arriverais à en venir à bout avant d'aller à la maternité. Et puis, à chaque fois que j'en terminais une, je me lançais dans une nouvelle... J'en ai encore quelques unes à vous montrer ici !

Mais comme je ne publie jamais dans l'ordre, voici la dernière chose que j'ai cousue avant l'arrivée de ma Chouquette : une couverture. C'était une bricole qui était en toute fin de ma liste, parce que la moins urgente puisque j'avais des couvertures toutes douces (achetées) qui pourraient faire l'affaire.

Le jeudi 9 juin, toujours aucun signe de la Chouquette, donc je décide de me lancer. J'étais partie sur quelque chose de très simple au départ, trois tissus, des bandes de différentes hauteur, éventuellement quelques étiquettes... Et puis, finalement, si Maryon ne bricole pas compliqué quand elle peut faire simple, ce n'est plus Maryon Bricole ! En fouillant dans mes épingles Pinterest, j'ai retrouvé le modèle Créenfantin qui m'avait fait craquer déjà, à l'époque... Créenfantin c'est le blog d'Anne Alletto, souvenez-vous, j'ai cousu la poupée Isha à partir de son livre. J'adore son univers !


couverture1
Donc, forcément, j'ai adapté les couleurs à celles de la chambre avec lesquelles je vous casse les oreilles depuis des semaines. J'ai imprimé et découpé le patron (que Anne Alletto met gratuitement à notre disposition, et c'est vraiment super !) puis les pièces de tissu.

Le lendemain, vendredi 10 juin, je me suis levée avec des contractions... qui n'ont pas cessé de toute la journée, sans vraiment être régulières, mais augmentant petit à petit en intensité. J'étais bien décidée à la finir cette couverture... Donc j'y ai passé la journée (c'est vraiment, vraiment, vraiment loooong de coudre les appliqués, sans doute parce que je n'ai toujours pas l'habitude, mais punaise, je ne pensais pas y passer autant de temps !). Ca m'a aidé à me focaliser sur autre chose et à patienter... J'ai donc cousu de 9h30 à 17h au rythme de mes contractions avec une toute petite pause déjeuner ! Cinglée la fille :-D La bonne blague, c'est que le modèle s'appelle "couverture express" !

couverture2

Pour finir, j'ai ajouté le prénom de ma Chouquette avec du flex, police de caractère Marguerite disponible gratuitement sur Dafont. Au dos de la couverture, du minkee (merci Peggy pour le terme technique !), c'est à dire de la polaire avec des petits pois en relief, que j'ai déjà utilisée pour les doudous ou la poupée. J'avais tout cousu quand j'ai ajouté le prénom (pas malin !) du coup j'ai à nouveau eu le même problème : en repassant, j'ai écrasé les pois en relief qui sont derrière donc c'est devenu de la polaire toute simple... J'ai relavé la couverture depuis, qui est sortie bien chiffonnée, j'ai essayé d'y aller en douceur avec le fer mais c'est pas simple, je pense vraiment qu'au bout d'un moment on ne verra plus du tout de relief !

A 18h, papa Poule est rentré du travail, ma couverture était terminée. A 20h30, je l'ai glissée dans le sac de la maternité et nous sommes partis. Matilda est née dans la nuit, le samedi 11 juin, et la couverture sert tous les jours depuis ! Elle n'est pas parfaite, mais elle est déjà pleine de souvenirs...

Enregistrer

Posté par Smurphy à 14:38 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 juin 2016

Range-doudous et pyjamas

Voici une image que j'avais épinglée sur Pinterest il y a quelques temps déjà : le range-doudou ou range-pyjama. En ce moment, avec l'arrivée imminente de la Chouquette, je couds beaucoup vous l'aurez constaté (j'avais présenté les mêmes symptômes juste avant l'arrivée de Wendy !). Ca a été l'occasion de ressortir cette épingle, et, de fait, le très bon et très simple tuto de Pikebou.

J'en avais donc deux à faire : l'un pour ma grande Poulette, l'autre pour ma mini Chouquette. Le plus dur a été de trouver du tissu dans les tons violets pour aller avec la chambre de Poulette (j'ai finalement trouvé mon bonheur à Mondial Tissus, même si j'aurais aimé plus de violet)... J'ai commencé par réaliser le sien. J'étais très fière d'avoir réussi à :

1.   Poser mon premier passepoil (rien de bien sorcier en vrai, mais c'était quand même le premier !)
2.   Faire coïncider les motifs des deux épaisseurs de tissus... ce qui ne sert strictement à rien parce que ça ne se voit plus une fois le pyjama dedans !!

Wendy était ravie lorsqu'elle l'a vu, mais m'a dit : "Mais maman, ça, c'est pour Chouquette, parce que mon pyjama à moi il peut pas rentrer dedans il est trop grand !". En vrai, en tassant bien, ça rentrait, mais c'était juste elle n'avait pas tort. Alors je lui en ai fait un deuxième, un peu plus large, pour le pyjama (sans me préoccuper de faire coïncider les motifs cette fois !). Le premier est pour le doudou... et le fameux masque !! Pour l'anecdote qui énerve, impossible de remettre la main sur son "doudou-du-lit" depuis hier soir, elle utilise donc le "doudou-de-l'école" mais j'ai la pression parce que je ne dois surtout pas oublier de le remettre dans le sac demain matin... C'est bien la peine d'avoir fait une pochette exprès pour ne plus le perdre :-(

range_pyjama0Et un Bob Razowski qui veille sur le sommeil de la Poulette, un !

Celui de la petite soeur est fait aussi (je suis efficace en ce moment, vive le congé maternité !), dans des tons roses toujours assortis aux couleurs de la chambre ! Et avec un beau passepoil aussi (mon deuxième, si vous avez bien suivi !). Un seul pour elle, son pyjama sera plus petit...

range_pyjama4