18 février 2017

Une balle de préhension, encore !

Après la balle de préhension crochetée, voici la balle de préhension cousue ! La balle cousue est la plus répandue. Je n'avais jamais essayé, mais les différentes versions vues sur la toile me donnaient envie d'essayer et c'est ma copine Fabia qui m'a poussée à me lancer (elle réalisait la sienne en même temps, on se tenait informées de l'avancée de nos projets ! Elle m'a devancée, et de loin... !)

Je voulais que cette balle soit vraiment différente de celle au crochet, tant qu'à faire. Et j'ai vu la version de Petits D'om (dont j'adore le blog, n'hésitez pas  y faire un tour !) qui m'a complètement tapé dans l'oeil : plein de couleurs et de textures différentes ! Ca changeait de ce qu'on avait l'habitude de voir. Alors je suis partie sur la même idée. Pour le montage, j'ai suivi le tuto de Mon bébé bio et moi, j'ai trouvé cette méthode très pratique en effet !

Et voilà le résultat :

balle_prehension_couture2

J'ai pioché dans mes chutes de tissus, il y avait de quoi faire ! C'est rigolo de retrouver des morceaux de différents projets couture. J'ai varié les couleurs, mais aussi les textures : éponge, simili cuir, minkee à côtes, velours, et quelques petits rubans glissés ça et là ! En revanche, ni grelot, ni papier crissant, cette balle est silencieuse, on varie les plaisirs par rapport à la précédente !

balle_prehension_couture

Je suis plutôt contente du rendu, et ravie de voir que ma Chouquette semble l'apprécier aussi (en particulier les petits rubans qui demandent de la précision pour être attrapés, hihi ! Elle a le même tic que moi la pauvre minette : elle tire la langue quand elle se concentre !)

balle_prehension_couture3

Enregistrer

Posté par Smurphy à 23:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 février 2017

Montessori, quand tu nous tiens !

Il y avait longtemps que je vous avais parlé de la pédagogie Montessori !

L'un des objets Montessori le plus répandu sur les blogs DIY ("Do It Yourself" : faotes-le vous-même) est la fameuse balle de préhension. Généralement, elle est cousue... Mais lorsque j'en ai vu une version crochetée sur le blog Look what I made, j'ai immédiatement craqué, et j'en ai fait une pour ma Chouquette (dans les tons roses, raccord avec toute la précédente déco...)

prehension_rose2

Principaux avantages à cette version au crochet :

- Je pouvais la bricoler pendant mes trajets de train et métro (la machine à coudre dans le train, je n'ai jamais tenté, allez savoir pourquoi...)

- Les différentes parties ne sont pas toutes cousues entre elles. La balle peut donc se démonter, pour être assemblée différemment ensuite... Autrement dit, c'est un jouet évolutif qui peut plaire aux plus grands (ma Poulette de presque 5 ans passe encore du temps à essayer d'assembler la balle... et c'est loin d'être gagné à tous les coups !). Les photos parleront d'elles-mêmes : vous pouvez voir les trois parties séparées, puis deux autres manières de former la balle.

prehension_rose1

J'ai mis des grelots (coincés avant dans des petites pochettes, pour être sûre qu'ils ne s'échappent pas) dans les triangles violets et du papier qui fait scritch scritch dans les roses vifs. Rien dans les autres. Ainsi les trois morceaux sont différents, en couleurs et en bruit !

prehension_rose

Cette balle me plaisait tellement que je me suis dit qu'il fallait absolument que je partage cette découverte avec Fabia, qui est elle-même accro à son crochet. J'en ai donc fait une deuxième, pour son petit loup. Aux couleurs de sa chambre à lui, dans les tons orange donc. 

prehension_orange

Le tuto du blog Look what I made est en angais mais très simple à suivre car on a le compte des mailles à la fin de chaque rang. Cependant, il est prévu pour un crochet n°4. J'ai voulu utiliser majoritairement du fil de coton de mon stock, or il se crochetait en 3, j'ai donc modifié un peu le tuto pour l'adapter (sinon la balle aurait été vraiment petite :

  • Pour les TRIANGLES, le tuto original préconise 10 rangs, je suis allée jusqu'à 15, en poursuivant de façon logique :
    rang 11 : 1 augm., ms dans les 9 m suivantes *3
    rang 12 : 1 augm., ms dans les 10 m suivantes *3
    rang 13 : 1 augm., ms dans les 11 m suivantes *3
    rang 14 : 1 augm., ms dans les 12 m suivantes *3
    rang 15 : 1 augm., ms dans les 13 m suivantes *3

  • Pour les BANDES DU DESSUS, j'ai fait comme indiqué jusqu'au rang 5 puis j'ai poursuivi les augmentations jusqu'à obtenir 10 mailles.
    Ainsi, au rang 6, j'ai fait 1 augm., 1ms dans les 4 mailles suivantes, 1 augm. (= 8 m) /
    rang 7 : 1 ms dans chaque maille (8) /
    rang 8 : 1 augm., 1 ms dans les 6 mailles suivantes, 1 augm. (10) /
    rang 9 : une ms dans chaque maille (10).
    du rang 10 au rang 13 : comme prévu dans le tuto, j'ai fait 4 rangs de ms (10 m toujours) avant d'entamer les diminutions :
    rang 14 : 1 diminution, 6 ms, 1 diminution (8)
    rang 15 : une ms dans chaque maille (8)
    rang 16 : 1 diminution, 4 ms, 1 diminution (6)
    rang 17 : 1 ms dans chaque maille (6)
    rang 18 : 1 diminution, 2 ms, 1 diminution (4)
    rang 19 : 1 ms dans chaque maille (4)
    rang 20 : 2 diminutions (2)
    rang 21 : 1 ms dans chaque maille (2)
    rang 22 : 1 diminution (1)
    Sans couper le fil, reprendre à partir du rang 1 du tuto original jusqu'au rang 22 de ce tuto, trois fois.

Enregistrer

Posté par Smurphy à 21:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 octobre 2016

Le mobile des danseurs (méthode Montessori)

Voici le dernier des quatre mobiles Montessori : le mobile des danseurs ! Il est constitué de quatre silhouettes découpées dans du papier holographique ou un papier qui reflète la lumière. Chaque personnage est constitué d'un ovale pour la tête, une courbe pour les bras et une autre pour les jambes, ces trois éléments sont reliés entre eux par un petit fil de nylon. Deux des personnages sont attachés sur une baguette de 15 cm de long, deux autres bonshommes sur une autre, et ces deux baguettes sont suspendues à une troisième de 30 cm.

J'adore le papier holographique, mais à cette période de l'année, c'est une vraie galère pour en trouver !! Du coup j'ai fait un côté des personnages en papier miroir (j'ai trouvé un rouleau de vinyl miroir dans une solderie) et un côté en papier ultra pailleté rose (un papier cartonné autocollant Toga). Aux couleurs de la chambre, donc ! Enfin, j'ai suspendu une perle sous chaque personnage, pour la touche girly (des fois que le rose paillettes ne suffise pas !) chic.

danseurs0J'ai vectorisé les formes de ces personnages dans le logiciel Silhouette Studio pour ensuite les découper avec ma machine. Le papier autocollant m'a vraiment fait gagner du temps ! C'est un mobile très léger et aérien, j'aime beaucoup le regarder, je le trouve apaisant !

danseurs4

Alors que j'avais déjà commencé à réaliser ce mobile gris et rose, j'ai trouvé chez Action un rouleau de papier cadeau holographique ! La tentation était trop forte, j'ai décidé de réaliser un second mobile. D'un côté le même papier miroir que le précédent mobile, et de l'autre, le papier cadeau.

danseurs3

J'aime beaucoup ce papier qui renvoie des éclats aux couleurs de l'arc-en-ciel quand le soleil s'y reflète et donne aux personnages des airs d'Arlequin avec tous ces losanges colorés !

danseurs1

Deux mobiles des danseurs, c'est bien, mais que faire du deuxième... ? J'ai piqué l'idée de Fabia qui nous avait présenté il y a quelques semaines le tipi réalisé pour son fils. J'ai adoré le principe et le rendu ! J'ai donc acheté trois manches à balai, et voilà. En plus on pourrait croire que le tapis d'éveil était prévu pour : je peux glisser deux des pieds du tipi dans les anses prévues pour l'arche, et le troisième dans la poignée de transport. Parfait !

danseurs2

Comme ça, ma Chouquette a un mobile dans l'espace Montessori que j'ai aménagé dans sa chambre (je vous en parlais ICI) et un autre lorsque nous sommes au rez-de-chaussée !

Quand à son espace Montessori justement, le miroir lui plaît beaucoup, et moi j'adore la voir s'éclater en observant son reflet !!

miroir_montessori

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Smurphy à 00:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 octobre 2016

Memory sonore et plateau de semoule (pédagogie Montessori) + tuto !

A la naissance de ma Chouquette, on m'a offert un ouvrage dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois : 60 activités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul de Marie-Hélène Place (éditions Nathan). C'est avec ce livre que j'ai découvert la pédagogie Montessori, que je ne connaissais pas du tout. Je me suis alors aperçue que c'était très tendance en ce moment, on n'en parle partout ! Si ça me plaît, ce n'est pas parce que c'est la mode actuelle mais parce qu'en plus de trouver les propos très intéressants, j'aime le fait qu'on peut fabriquer soi-même du matériel Montessori ! Et comme cette pédagogie n'est pas destinée qu'aux bébés, je m'y suis intéressée aussi pour ma grande Poulette...

Voici donc ce que nous avons bricolé toutes les deux (et que vous pourrez très facilement reproduire à la maison) : j'ai récupéré des boîtes jaunes de surprises Kinder et proposé à Wendy de chercher avec quoi on pourrait les remplir. Je lui ai dit qu'elle pouvait aller chercher dans le placard à épicerie. C'était très sympa de la voir faire des propositions ("Et si on mettait du lait ?"... elle a aussi eu des idées plus réalisables !). Finalement elle a rempli :

  • 2 boîtes de trombones
  • 2 boîtes de sucre
  • 2 boîtes de gros sucre (celui qu'on met sur les chouquettes)
  • 2 boîtes de macaronis
  • 2 boîtes de grelots (je fais bien de garder ceux des petits lapins chaque année à Pâques !)
  • 2 boîtes de farine

C'est elle qui a rempli les boîtes : parfait pour exercer la motricité fine ! Et pour finir, elle a collé un ruban de masking tape rose pailleté autour de chaque boîte, pour le côté joli et girly ! J'avais mis un point de glue pour fermer les premières boîtes, mais, en fait, je n'ai pas l'impression que ce soit utile : elle ne cherche pas à les ouvrir et tant bien même, elle n'y arrive pas !

memory_sonore

Voilà comment nous avons obtenu un jeu de memory sonore ! Pour l'instant, Wendy joue sans règle : elle secoue une boîte, puis une autre, et une autre, jusqu'à ce qu'elle trouve la bonne. Par la suite, l'idée c'est de disposer les boîtes sur un plateau et de jouer chacun son tour, en retenant les sons entendus (mais c'est loin d'être simple ! C'est pour ça que je pense que c'est une bonne chose qu'elle se familiarise avec les sons d'abord). Pour le rangement, j'ai trouvé une boîte avec un couvercle transparent, c'est parfait !

memory_sonore2

Quelques remarques : les trombones et les macaronis font sensiblement le même bruit, si ce n'est que les premiers ont un tintement métalique mais qui n'est pas si facile à entendre ! Même moi j'ai souvent un doute. Du coup, on a mis les macaronis dans deux boîtes jaune clair et les trombones dans des boîtes jaune-oranger, comme ça on sait que lorsque le son est proche, il faut que les boîtes soient de couleur identique pour être sûr d'avoir trouvé la bonne paire. D'autre part, la farine est intéressante : quand on secoue la boîte, on sent bien qu'il y a quelque chose à l'intérieur, mais on n'entend aucun bruit, c'est la boîte silence ! Ma seule réserve, c'est que je n'ai pas encore trouvé comment mettre en place un système d'auto correction pour que Wendy puisse vérifier par elle-même qu'elle a les bonnes paires. Si je mets des gommettes, c'est trop visible...

Nous n'avons plus de boîtes pour l'instant, mais nous avons déjà prévu des lentilles pour une prochaine fois. Et nous cherchons d'autres idées...

Deuxième jeu Montessori maintenant : le plateau de semoule. C'est un grand classique... Wendy a adoré jouer au sable cet été, et je pense que ça lui rappelle ça. Je sais qu'elle a des plateaux de semoule à l'école et elle adore ça, elle m'en parle souvent. C'est très facile à mettre en place : il suffit d'acheter de la semoule fine et de la verser dans un plateau. J'ai choisi pour ma part une boîte, comme ça je peux la refermer facilement pour la transporter et ranger ensuite. Souvent, l'enfant est invité à tracer des formes dans la semoule avec son doigt. C'est ce que j'ai suggéré à Wendy de faire, mais elle est vite passée à autre chose. Je lui avais aussi mis à disposition deux bouteilles de Yop (vides et nettoyées, bien sûr !) et une cuillère en plastique (qui venait d'une boîte de lait en poudre). J'ai tout de suite vu que ça l'emballait plus : elle a commencé à remplir une bouteille avec la cuillère...

semoule1

Puis c'est là que c'est devenu intéressant : d'elle-même, Wendy est allée dans la cuisine chercher une autre cuillère, une pour les premiers petits pots de bébé. "C'est plus facile avec celle-là maman, ça rentre mieux". Un peu plus tard, elle essayait de transvaser la semoule d'une bouteille à l'autre...

semoule2

Elle a fait d'autres jeux que je n'ai pas pris en photo (je ne voulais pas me montrer trop intrusive... C'est l'un des principes de la pédagogie Montessori : rester en retrait et laisser faire l'enfant) : elle s'est beaucoup amusée à cacher bouteille, cuillères ou bouchons de bouteille dans la semoule et à me demander ensuite de deviner où c'était. Elle s'est vite rendue compte que j'avais plus de mal à trouver les bouchons que les bouteilles...

Tout cela lui a beaucoup plu et l'a occupé près de trois quarts d'heure (et encore, c'est moi qui ai mis fin à l'activité pour aller à la douche !). C'est une activité vite rangée, mais il faut prévoir l'aspirateur à portée de main... Même si le fait d'avoir mis la bopite dans un plateau a limité la casse, il y en a eu beaucoup à côté !

semoule3

Enregistrer

Posté par Smurphy à 11:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 septembre 2016

Le mobile de Gobbi (méthode Montessori)

Ma Chouquette a fêté ses trois mois dimanche dernier. Il était donc temps de lui confectionner le mobile de Gobbi, troisième de la série Montessori. Il porte son nom de celle qui l'a créé, Gianna Gobbi, qui était une collaboratrice de Maria Montessori. J'étais convaincue que ce mobile était à introduire chez le tout-petit à partir de 3 mois, et en consultant le livre 60 actiités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul de Marie-Hélène Place (éditions Nathan), je me suis aperçue qu'en réalité il était préconisé dès deux mois. Misère, je suis en retard, je ne suis pas une mère parfaite !!

Ce mobile est composé de 5 sphères de 5 nuances d'une même couleur. Je vous rapporte un passage du livre précédemment cité, ce sera bien plus clair que tout ce que je pourrais vous dire ! "Il est adapté aux nouvelles compétences du bébé et va lui permettre d'absorber de nouvelles notions : les variations subtiles de couleur en dégradé et la profondeur de champ créée par le placement des boules de plus en plus haut. Chaque sphère du mobile est recouverte de fil à broder, qui reflète la lumière de manère subtile et harmonieuse. Les boules sont alignées et suivent un mouvement ascendant. Le léger balancement des boules est captivant et apaisant. "

Vous vous en doutez, pour aller dans la chambre de ma Chouquette, j'ai choisi des nuances de rose...

montessori1

Les sphères de mon mobile font 5 cm de diamètre. En consultant mon ouvrage, j'ai réalisé que l'auteur suggérait des boules de 4 cm de diamètre... C'est sans doute ce qui explique pourquoi je n'ai pas eu assez des deux écheveaux qu'elle préconisait pour recouvrir chaque boule : il m'en a fallu trois du coup !

montessori2

L'auteur explique également que la baguette doit être peinte de la couleur de la boule la plus foncée. J'ai préféré la recouvrir de laine que j'avais dans mon stock et qui était d'une couleur très approchante de ma dernière boule.

montessori3

C'est ce mobile qui m'a poussée à m'intéresser aux autres de la série : je le trouvais vraiment très joli. En revanche, c'est celui qui revient le plus cher : les écheveaux m'ont coûté 1,20€ chacun, et comme il m'en a fallu trois par boule déjà... J'ai suivi les consignes du livre pour recouvrir chaque sphère : je les ai percées en leur milieu. Pour les premières boules, j'ai coupé des petits morceaux de mon fil et je faisais des raccords, mais ce n'était pas simple à cacher. Finalement, même si c'était un peu plus difficile à manier, j'ai préféré enfiler tout mon fil sur mon aiguille, d'un seul coup. Ca fait moins de raccords du coup.

J'ai essayé de vous faire un petit tuto en images. Il vous faut :

tuto1
Pour ma part, l'outil qui m'a permis de percer les boules est le truc pour aiguiser les couteaux de cuisine !

Pour recouvrir les boules :

tuto2

Il ne vous reste "plus qu'à" peindre ou recouvrir la baguette de la couleur de la sphère la plus foncée, puis suspendre les boules. Dans l'ouvrage précédemment cité, ils disent que la boule la plus claire doit être à 15 cm de la baguette et la plus foncée à 30. On place les autres entre deux, de façon régulière.

L'inconvénient du trou central est qu'on "perd" beaucoup de fil : tout le fil passé au milieu ne se voit pas. Mais si j'avais recouvert la boule directement, ça aurait fait une énorme épaisseur en haut et en bas... De même, j'ai choisi de "diviser" mes boules en 8 avec mon fil pour remplir ensuite chaque quartier, c'est ce qui m'a semblé le plus simple pour recouvrir ma boule de façon régulière (car le fil se superpose en haut et en bas, je n'arrivais pas à bien le répartir).

Ceci dit, après une discussion avec mon amie Fabia, je pense que sa méthode est meilleure que la mienne : elle a recouvert ses boules en spirale. Je pense qu'elle vous en parlera prochainement sur son blog... C'est bien plus économique en fil, le seul très léger inconvénient que j'y vois, c'est que le fil est placé horizontalement et non verticalement. Mais, très franchement, je me demande si ça a une grande importance...

Il ne me reste donc plus qu'un mobile à réaliser pour ma Chouquette, celui des danseurs. Je pensais qu'il se proposait à partir de 4 mois, mais, en réalité, c'est dès 3 mois... Autrement dit, je suis déjà en retard ! Celui-ci est en tout cas bienvenu car elle commençait à se lasser de celui des octaèdres (le second). Je l'ai donc retiré de la circulation pour l'instant ! En revanche, j'ai installé le mobile de Munari (le premier) au-dessus de la table à langer, et il rencontre maintenant un franc succès !

Enregistrer

Posté par Smurphy à 23:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 juillet 2016

Le mobile des octaèdres (méthode Montessori)

Six semaines : ça y est, ma Chouquette a l'âge pour que je lui présente le deuxième mobile Montessori, le mobile des octaèdres. Il s'agit d'un mobile composé de trois formes en papier (des octaèdres donc), chacune d'une couleur primaire. Il existe deux variantes à ce mobile : soit on fait les trois octaèdres de la même taille mais placés à des hauteurs différentes (le bleu le plus haut donc le plus éloigné du bébé, le jaune au plus bas), soit on les met à la même hauteur mais on les fait de taille différentes. J'ai choisi la seconde option. Le bleu a des arrêtes de 5 cm (c'est la couleur que le bébé voit le moins bien), le rouge de 4,5 et le jaune (couleur que le bébé distingue le mieux) de 4 cm.

montessori1

Ce mobile est bien plus facile à réaliser que le précédent, il y a moins de points d'équilibre à trouver, et, en plus, j'ai carrément acheté sur la boutique Silhouette le modèle d'un octaèdre, comme ça je n'ai même pas eu à le reproduire, il était tout prêt. Je l'ai simplement mis à la bonne taille, et ma machine a fait tout le boulot de découpe... Je manquais un peu de temps (il faut dire que mes journées - comme mes nuits... - sont bien remplies).

montessori3

J'ai également avancé l'aménagement de ce petit espace Montessori : rien de bien extravagant, mais j'ai ajouté les quelques éléments conseillés, à savoir :

- un tapis destiné à être espace d'éveil puis espace de jeu quand l'enfant grandit. C'est un matelas Tineo, qui présente l'avantage de se déplier : ici il est replié au maximum, mais on peut aussi le mettre en 2 carrés ou étalé en 4, parfait pour suivre ma Chouquette lorsqu'elle grandira !

- un miroir, pour faciliter l'appréhension de l'espace.

montessori2

Pour tout dire, lorsque j'ai installé le mobile, j'étais même un peu déçue du résultat : je le trouvais presque trop simple, moins épatant que le précédent. Il m'emballait moins... Et pourtant, quelle bonne surprise ! Matilda l'adore, je ne pensais pas que ce serait si flagrant, mais même son papa s'en est aperçu ! Elle suit le mobile des yeux, râle lorsqu'il ne bouge plus pour qu'on souffle dessus et le remette en mouvement... C'est trop chouette de (déjà) la voir s'intéresser comme ça ! Le miroir fait, lui aussi, son effet : elle se regarde dedans mais regarde aussi le mobile à travers ce reflet...

montessori4
L'autre mobile n'a pas encore trouvé de nouvelle place. Il reviendra sans doute à la place de celui des octaèdres à un moment : il est conseillé, lorsque le bébé semble se désintéresser, d'échanger les mobiles et de lui réintroduire le précédent. Je compte bien lui fabriquer le troisième mobile, mais heureusement j'ai un peu de temps devant moi (il va être long à faire !) : on le propose vers 3 mois...

Posté par Smurphy à 23:45 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juillet 2016

Le mobile de Munari (méthode Montessori)

Pour la naissance de Chouquette, on m'a offert le livre 60 activités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul de Marie-Hélène Place aux éditions Nathan. Je m'étais déjà renseignée sur la pédagogie Montessori et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cet ouvage qui propose plein d'activités pour l'éveil de l'enfant dès son plus jeune âge. Parmi celles-ci, la réalisation de mobiles m'a particulièrement interpelée... La pédagogie Montessori en propose 4, le premier pour le bébé dès trois semaines, le suivant à partir de 6 semaines puis 2-3 mois et enfin le dernier vers 3-4 mois.

Matilda a eu trois semaines samedi dernier, c'était le moment idéal pour lui fabriquer le premier mobile de la série : le mobile de Munari. Un mobile tout en noir et blanc puisqu'à cet âge, l'enfant ne voit pas encore bien les couleurs mais distingue les contrastes. Il est donc composé de trois formes gémétriques en papier, d'une boule transparente (en verre ou en plastique) et de trois baguettes, l'une blanche, l'autre noire et la dernière rayée blanche et noire. Ce mobile présente trois complexités :

1) Le calcul de la taille des formes géométriques et de la longueur des baguettes se fait à partir de la taille de la sphère transparente. Je cite un extrait du livre : "La base du calcul repose sur cette formule : B = 1 (diamètre de la boule) + 1/3 rayon de A". B correspond aux petits côtés des formes géométriques et au diamètre du rond... Mais, outch, rien qu'à lire ça mes angoisses de lycéenne pas douée en maths sont revenues !!

2) L'agencement des différentes parties de ce mobile, en particulier leur hauteur, est extrêmement précis, voyez par vous-mêmes (schéma du site grandir avec Nathan) :

munari4Moyenne

3) Comme pour tout mobile, il faut être très précis pour qu'il soit équilibré, j'ai énormément tâtonné...

 

Bref, j'y suis parvenue quand même, voilà (enfin, après tant de blabla !) le résultat (ma sphère est en plastique et fait 5 cm de diamèytre) :

munari1

Si vous aussi vous voulez vous lancer mais que, comme moi, vous êtes fâchés avec les maths, vous pouvez vous rendre sur le site grandir avec Nathan qui propose les documents tout prêts à imprimer avec les formes à la bonne taille pour une sphère de 5, 7 ou 8 cm ! J'étais ravie de trouver ce document et de ne pas avoir à faire le calcul !!

Quant aux baguettes, je suis d'une nature impatiente, je n'avais pas envie de les peindre et de devoir attendre que ça sèche... Donc je les ai recouvertes de papier ! Blanc pour la plus grande, imprimé en noir pour la moyenne et imprimé en rayé noir et blanc pour la plus petite.

munari2

J'installe ma Chouquette sur un matelas pour qu'elle profite du mobile, que je compte bien changer d'ici trois semaines pour le suivant (le mobile des octaèdres) !En attendant, je suis très contente de ce premier mobile, il est tout léger et du coup se met en mouvement sans arrêt. Les baguettes ne sont pas pile poil horizontales, mais c'était vraiment dur à régler, et ça ne se voit pas quand ça bouge !

munari3

Je suis captivée par la pédagogie Montessori, du coup j'essaie d'aménager un coin d'éveil comme c'est conseillé... J'envisage de placer un miroir sur le mur du coup ! (Merci tonton et tata pour cette jolie découverte !)

Posté par Smurphy à 22:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,