05 octobre 2017

Jeu d'enfant

Voici mon dernier kirigami, coupé au scalpel, sans la machine donc. C'est une carte qui accompagnait un cadeau de naissance (... 9 mois après l'arrivée du bonhomme ! Sans commentaire !)

carte_cheval1

Au départ, j'ai fait une erreur : j'ai coupé le motif du petit garçon dans une feuille bleue... Du coup, le cheval à bascule ressortait beaucoup moins bien ! J'ai recommencé dans du papier blanc, mais j'ai utilisé le bleu pour faire la couverture de la carte.

carte_cheval2

L'autre erreur, c'est qu'en photocopiant le modèle je l'ai réduit involontairement ! Puis je me suis dit que ça pouvait être marrant, une mini carte... Les détails sont un peu plus minitieux, mais elle tient dans le creux de la main, c'est tout mignon !

cheval_main

 Il s'agit d'un modèle des éditions Lovepaper, à retrouver dans leur cahier n°22, "Spécial anniversaire".trer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Smurphy à 22:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 avril 2017

Les faire-part de Matilda

Alors que je commence (déjà... !) à préparer le premier anniversaire de ma Chouquette, j'ai enfin trouvé le temps de trier / compléter les photos de ses faire-part de naissance pour vous les montrer !

fp_matilda5

J'ai mis 10 mois à publier cet article, parce que je savais qu'il serait long à rédiger (et sans doute à lire... !). J'ai passé beaucoup de temps à les réfléchir, concevoir et enfin réaliser, et ça mérite une petite explication de texte... A commencer par le prénom que nous avons choisi. Matilda est l'héroïne d'un roman de Roald Dahl (qui est aussi l'auteur de Charlie et la chocolaterie, que vous connaissez sans doute). C'est un auteur qui a bercé toute mon enfance de jeune lectrice. Il existe également un film réalisé par Danny DeVito, une adaptation plutôt sympathique que papa poule et moi avions déjà pris plaisir à regarder. Quand il l'avait vu, il m'avait dit : "Je t'imagine bien comme ça petite : brune et toujours plongée dans ses bouquins... c'est tout toi cette gamine !"

livre_matilda             matilda_devito

 

Mais surtout, en décembre 2015, alors que j’étais enceinte, nous avons fait un voyage à New York (rien que ça !) et avons assisté à cette occasion à la comédie musicale Matilda. Sans rire, une comédie musicale à Broadway c’est juste… waouh !! Bref, nous étions installés, attendant que ça commence, lorsque nous nous sommes dit : « Et Matilda, ça pourrait être un prénom ? ». L’idée nous est venue comme ça. Matilda, prénom d'une héroïne de roman, comme Wendy. Matilda, amoureuse des livres, pour une fille de bibliothécaire, c'est plutôt sympa... Mais surtout on s’est dit que le clin d’œil était sympathique, c’est un prénom auquel nous n’aurions même pas pensé sans ce voyage. Un prénom qui ne pouvait aller qu’avec cette grossesse et pas une autre…

Résultat, il me fallait un faire-part qui ne pouvait aller qu’avec ce prénom et pas un autre…

J’avais deux coups de cœur à ce moment-là :

  • les cartes triptyques  (qui se déplient en trois). J’en avais repéré sur le blog des scrapines, j’y songeais depuis un petit moment. Et ma copine Flora a justement fait un modèle comme ça pour la naissance de sa fille (à voir ICI). Ce qui est rigolo, c’est que Flora m’a dit s’être inspirée des faire-part de Wendy pour faire ceux de sa Poulette, et que moi-même j’ai repris la forme de ceux de sa Poulette pour faire ceux de Matilda…
  • le papercut, ou dentelle de papier. Je trouvais la finesse de ces faire-part magnifique, mais je ne voulais pas les copier tels quels (j’ai toujours un gros pincement lorsque je vois les faire-part de Wendy copiés et recopiés (ce qui arrive vraiment de plus en plus)… Je n’envisage pas de faire la même à quelqu’un d’autre !).

J’avais aussi envie d’un faire-part « cohérent » avec celui que j’avais fait pour Wendy, reprenant le format carré et le découpage dans un rond évidé.

Avec tout ça, j’ai commencé à dessiner un modèle, ce qui n’a pas été une mince affaire pour moi qui suis archi nulle en dessin ! Je suis partie des arabesques d’un sapin de Noël trouvé dans le livre Papiers découpés de Muriel Revenu aux éditions L'Inédite. L'image de base ressemblait à ça :

papiers_decoupes

De retouches en retouches, j’ai fini par obtenir ce que je voulais.

Bref, je vous montre enfin, après cette interminable introduction (bravo si vous avez été jusqu’ici !!)

fp_matilda4

Voici le faire-part fermé, de face puis de dos. La photo a été prise par l’un de nos amis pendant que j’étais enceinte. Le livre que je tiens entre les mains est Matilda de Roald Dahl, forcément !!

fp_matilda3b

Le faire part s'ouvre donc complètement, laissant apparaître un premier volet ajouré et aux découpes fines, avec le prénom et la date de naissance. J'avais préparé tous ces morceaux avant la naissance, ne découpant que le contour du nuage. Une fois rentrée de la maternité, j'ai découpé les nuages avec la date au centre et je les ai collés sur les contours.

Sur le volet central, des photos et enfin, un troisième volet avec le texte.

fp_matilda1

Pour l'intérieur du faire-part, j’ai choisi trois photos, que je voulais dans l’esprit du personnage de Roald Dahl, forcément ! La petite Matilda sait lire dès l’âge de trois ans, elle a appris toute seule et dévore des livres du matin au soir (au grand désespoir de ses parents qui ne comprennent pas ce qu’elle trouve de mieux dans les livres que dans la télé !).

 essai3

La première est une photo de Wendy et Matilda, qui représentait déjà bien une scène de notre quotidien : ma Poulette a dès le début adoré lire des histoires à sa petite sœur, et le fameux Un amour de petite sœur d’Astrid Desbordes était l’un de ses favoris. Petite mise en abyme au passage, bref, la photo idéale pour le faire-part ! Deuxième photo, Matilda sur Matilda… Et dernière photo, je l’ai installée sur une pile de livres  dans le thème :

  • Le ventre de ma maman : toi dedans, moi devant de Jo Witek aux éditions De la Martinière 
  • Peppa Pig : mon papa aux éditions Hachette
  • Un bébé, dans le ventre de maman ? de Stéphanie Blake aux éditions Ecole des loisirs
  • Un beau jour... d'Alison Mc Ghee aux éditions Albin Michel
  • Un amour de petite soeur d'Astrid Desbordes aux éditions Albin Michel
  • Comment papa a rencontré maman d'Hervé Tullet aux éditions du Seuil
  • Soeurs mode d'emploi de Suzanne Barton aux éditions De la Martinière
  • Matilda de Roald Dahl (version originale)

La pauvre enfant, je ne vous dis pas le nombre d’essais qu’elle a dû se farcir avant que je trouve la bonne photo !!

Pour le texte, même chose : je le voulais vraiment personnalisé. Voilà ce qu’il dit :

texte

J’ai bien conscience que beaucoup de personnes n’auront pas noté les allusions à Roald Dahl (la peau douce comme la pêche de James et la grosse pêche, Willy Wonka qui est le directeur de la chocolaterie dans Charlie et la chocolaterie), mais j’étais plutôt fière de ce que j’avais écrit ! Avec une petite allusion à Wendy, histoire de faire un léger décalage mais sans incohérence.

Pour finir, parce que je suis juste cinglée (si, si, vraiment), j’ai aussi personnalisé les enveloppes… Le devant, rien de bien compliqué, un nuage pour y inscrire l’adresse. Mais au dos, un découpage tout fin, tout léger, indiquant : « La voilà ». Ca ressemblait à un tas de fils emmêlés… Il fallait les prendre un par un pour les coller au dos des enveloppes. Je vous avoue que toutes n’y ont pas eu le droit… Et je préfère ne pas penser au nombre de personnes qui ont jeté les enveloppes !

fp_matilda6

 

L'année 2016 célébrait les 100 ans de la naissance de Roald Dahl. Une série de timbres à l'image de ses personnages les plus célèbres a donc été éditée en Angleterre. Parmi eux, Matilda bien sûr. J'ai trouvé l'image du timbre sur internet, j'en ai imprimé quelques planches, les ai découpés et collés sur les enveloppes... Le clin d'oeil était trop beau ! Lorsque j'ai remis le faire-part en main propre, il n'y avait sur l'enveloppe que ce timbre + un tampon "bébé est né". Pour ceux que j'ai envoyés, j'ai ajouté un vrai timbre juste à côté de ceui de Matilda.

fp_matilda7

Voilà, je vous les ai enfin montrés, ces faire-part auxquels je tiens tant, sur lesquels j’ai passé tant d’heure mais dont je suis si fière… !

fp_matilda2

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Smurphy à 09:04 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 avril 2017

Au pays des merveilles...

alice1

J'aime beaucoup les modèles des cartes du cahier n°20, "le monde merveilleux de l'enfance", des éditions Lovepaper. Parmi toutes les cartes qui m'avaient tapé dans l'oeil, il y avait celle d'Alice au pays des merveilles.

La naissance d'une petite Alice chez nos amis a été l'occasion de découper cette carte pour eux ! Toutes les découpes intérieures sont faites à la main, sans machine. J'aime beaucoup le rendu.

alice2

Et pour le dessus de la carte, j'ai vectorisé une image trouvée sur Google, modifié le texte et fait travailler ma Silhouette Portrait.

alice3

A très bientôt !

14 novembre 2016

Le faire-part de Liam

C'est un faire-part très automnal que je vous présente aujourd'hui Mais je ne suis pas en avance, puisque je l'ai réalisé l'année dernière !! J'ai traîné à le publier parce que je voulais faire une image animée pour vous en montrer le principe...

Il y a quelques années, j'ai confectionné les faire-part de naissance du petit Robin. J'avais ensuite crocheté des petits lapins pour son baptême... ses parents sont revenus vers moi pour la réalisation du faire-part de leur petit deuxième, Liam. J'avais une contrainte de couleurs (oranger - marron - grenat - bleu marine...), mais ils n'avaient pas d'idée précise, ils m'ont laissé imaginer un modèle.

Je commence à connaître un peu leurs goûts, je leur ai donc proposé un faire-part ludique et animé : une roue à tourner pour retracer les grandes étapes de leur histoire (rencontre, mariage, déménagements, premier enfant...). C'est le faire-part génial des Moustachoux qui m'a inspirée... J'ai même pu ajouter un rappel du faire-part de Robin, en reprenant l'illustration !

Voilà le résultat :

liam4

liam_anime

La maman de Liam voulait un renard en pop-up pour l'intérieur, elle avait même trouvé le dessin qui lui plaisait, je n'avais plus qu'à mettre en volume (vous vous souvenez peut-être que le thème du renard était toujours d'actualité pour le baptême de Liam : j'ai crocheté des petits porte-clés renards il y a quelques semaines...)

liam2

Et pour accompagner cette série de faire-part, je leur ai customisé un petit body avec du flex coupé par ma super machine, la Silhouette Portrait !

liam3

Enregistrer

Enregistrer

09 octobre 2016

Le mobile des danseurs (méthode Montessori)

Voici le dernier des quatre mobiles Montessori : le mobile des danseurs ! Il est constitué de quatre silhouettes découpées dans du papier holographique ou un papier qui reflète la lumière. Chaque personnage est constitué d'un ovale pour la tête, une courbe pour les bras et une autre pour les jambes, ces trois éléments sont reliés entre eux par un petit fil de nylon. Deux des personnages sont attachés sur une baguette de 15 cm de long, deux autres bonshommes sur une autre, et ces deux baguettes sont suspendues à une troisième de 30 cm.

J'adore le papier holographique, mais à cette période de l'année, c'est une vraie galère pour en trouver !! Du coup j'ai fait un côté des personnages en papier miroir (j'ai trouvé un rouleau de vinyl miroir dans une solderie) et un côté en papier ultra pailleté rose (un papier cartonné autocollant Toga). Aux couleurs de la chambre, donc ! Enfin, j'ai suspendu une perle sous chaque personnage, pour la touche girly (des fois que le rose paillettes ne suffise pas !) chic.

danseurs0J'ai vectorisé les formes de ces personnages dans le logiciel Silhouette Studio pour ensuite les découper avec ma machine. Le papier autocollant m'a vraiment fait gagner du temps ! C'est un mobile très léger et aérien, j'aime beaucoup le regarder, je le trouve apaisant !

danseurs4

Alors que j'avais déjà commencé à réaliser ce mobile gris et rose, j'ai trouvé chez Action un rouleau de papier cadeau holographique ! La tentation était trop forte, j'ai décidé de réaliser un second mobile. D'un côté le même papier miroir que le précédent mobile, et de l'autre, le papier cadeau.

danseurs3

J'aime beaucoup ce papier qui renvoie des éclats aux couleurs de l'arc-en-ciel quand le soleil s'y reflète et donne aux personnages des airs d'Arlequin avec tous ces losanges colorés !

danseurs1

Deux mobiles des danseurs, c'est bien, mais que faire du deuxième... ? J'ai piqué l'idée de Fabia qui nous avait présenté il y a quelques semaines le tipi réalisé pour son fils. J'ai adoré le principe et le rendu ! J'ai donc acheté trois manches à balai, et voilà. En plus on pourrait croire que le tapis d'éveil était prévu pour : je peux glisser deux des pieds du tipi dans les anses prévues pour l'arche, et le troisième dans la poignée de transport. Parfait !

danseurs2

Comme ça, ma Chouquette a un mobile dans l'espace Montessori que j'ai aménagé dans sa chambre (je vous en parlais ICI) et un autre lorsque nous sommes au rez-de-chaussée !

Quand à son espace Montessori justement, le miroir lui plaît beaucoup, et moi j'adore la voir s'éclater en observant son reflet !!

miroir_montessori

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Smurphy à 00:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 septembre 2016

Le mobile de Gobbi (méthode Montessori)

Ma Chouquette a fêté ses trois mois dimanche dernier. Il était donc temps de lui confectionner le mobile de Gobbi, troisième de la série Montessori. Il porte son nom de celle qui l'a créé, Gianna Gobbi, qui était une collaboratrice de Maria Montessori. J'étais convaincue que ce mobile était à introduire chez le tout-petit à partir de 3 mois, et en consultant le livre 60 actiités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul de Marie-Hélène Place (éditions Nathan), je me suis aperçue qu'en réalité il était préconisé dès deux mois. Misère, je suis en retard, je ne suis pas une mère parfaite !!

Ce mobile est composé de 5 sphères de 5 nuances d'une même couleur. Je vous rapporte un passage du livre précédemment cité, ce sera bien plus clair que tout ce que je pourrais vous dire ! "Il est adapté aux nouvelles compétences du bébé et va lui permettre d'absorber de nouvelles notions : les variations subtiles de couleur en dégradé et la profondeur de champ créée par le placement des boules de plus en plus haut. Chaque sphère du mobile est recouverte de fil à broder, qui reflète la lumière de manère subtile et harmonieuse. Les boules sont alignées et suivent un mouvement ascendant. Le léger balancement des boules est captivant et apaisant. "

Vous vous en doutez, pour aller dans la chambre de ma Chouquette, j'ai choisi des nuances de rose...

montessori1

Les sphères de mon mobile font 5 cm de diamètre. En consultant mon ouvrage, j'ai réalisé que l'auteur suggérait des boules de 4 cm de diamètre... C'est sans doute ce qui explique pourquoi je n'ai pas eu assez des deux écheveaux qu'elle préconisait pour recouvrir chaque boule : il m'en a fallu trois du coup !

montessori2

L'auteur explique également que la baguette doit être peinte de la couleur de la boule la plus foncée. J'ai préféré la recouvrir de laine que j'avais dans mon stock et qui était d'une couleur très approchante de ma dernière boule.

montessori3

C'est ce mobile qui m'a poussée à m'intéresser aux autres de la série : je le trouvais vraiment très joli. En revanche, c'est celui qui revient le plus cher : les écheveaux m'ont coûté 1,20€ chacun, et comme il m'en a fallu trois par boule déjà... J'ai suivi les consignes du livre pour recouvrir chaque sphère : je les ai percées en leur milieu. Pour les premières boules, j'ai coupé des petits morceaux de mon fil et je faisais des raccords, mais ce n'était pas simple à cacher. Finalement, même si c'était un peu plus difficile à manier, j'ai préféré enfiler tout mon fil sur mon aiguille, d'un seul coup. Ca fait moins de raccords du coup.

J'ai essayé de vous faire un petit tuto en images. Il vous faut :

tuto1
Pour ma part, l'outil qui m'a permis de percer les boules est le truc pour aiguiser les couteaux de cuisine !

Pour recouvrir les boules :

tuto2

Il ne vous reste "plus qu'à" peindre ou recouvrir la baguette de la couleur de la sphère la plus foncée, puis suspendre les boules. Dans l'ouvrage précédemment cité, ils disent que la boule la plus claire doit être à 15 cm de la baguette et la plus foncée à 30. On place les autres entre deux, de façon régulière.

L'inconvénient du trou central est qu'on "perd" beaucoup de fil : tout le fil passé au milieu ne se voit pas. Mais si j'avais recouvert la boule directement, ça aurait fait une énorme épaisseur en haut et en bas... De même, j'ai choisi de "diviser" mes boules en 8 avec mon fil pour remplir ensuite chaque quartier, c'est ce qui m'a semblé le plus simple pour recouvrir ma boule de façon régulière (car le fil se superpose en haut et en bas, je n'arrivais pas à bien le répartir).

Ceci dit, après une discussion avec mon amie Fabia, je pense que sa méthode est meilleure que la mienne : elle a recouvert ses boules en spirale. Je pense qu'elle vous en parlera prochainement sur son blog... C'est bien plus économique en fil, le seul très léger inconvénient que j'y vois, c'est que le fil est placé horizontalement et non verticalement. Mais, très franchement, je me demande si ça a une grande importance...

Il ne me reste donc plus qu'un mobile à réaliser pour ma Chouquette, celui des danseurs. Je pensais qu'il se proposait à partir de 4 mois, mais, en réalité, c'est dès 3 mois... Autrement dit, je suis déjà en retard ! Celui-ci est en tout cas bienvenu car elle commençait à se lasser de celui des octaèdres (le second). Je l'ai donc retiré de la circulation pour l'instant ! En revanche, j'ai installé le mobile de Munari (le premier) au-dessus de la table à langer, et il rencontre maintenant un franc succès !

Enregistrer

Posté par Smurphy à 23:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 juillet 2016

Le mobile des octaèdres (méthode Montessori)

Six semaines : ça y est, ma Chouquette a l'âge pour que je lui présente le deuxième mobile Montessori, le mobile des octaèdres. Il s'agit d'un mobile composé de trois formes en papier (des octaèdres donc), chacune d'une couleur primaire. Il existe deux variantes à ce mobile : soit on fait les trois octaèdres de la même taille mais placés à des hauteurs différentes (le bleu le plus haut donc le plus éloigné du bébé, le jaune au plus bas), soit on les met à la même hauteur mais on les fait de taille différentes. J'ai choisi la seconde option. Le bleu a des arrêtes de 5 cm (c'est la couleur que le bébé voit le moins bien), le rouge de 4,5 et le jaune (couleur que le bébé distingue le mieux) de 4 cm.

montessori1

Ce mobile est bien plus facile à réaliser que le précédent, il y a moins de points d'équilibre à trouver, et, en plus, j'ai carrément acheté sur la boutique Silhouette le modèle d'un octaèdre, comme ça je n'ai même pas eu à le reproduire, il était tout prêt. Je l'ai simplement mis à la bonne taille, et ma machine a fait tout le boulot de découpe... Je manquais un peu de temps (il faut dire que mes journées - comme mes nuits... - sont bien remplies).

montessori3

J'ai également avancé l'aménagement de ce petit espace Montessori : rien de bien extravagant, mais j'ai ajouté les quelques éléments conseillés, à savoir :

- un tapis destiné à être espace d'éveil puis espace de jeu quand l'enfant grandit. C'est un matelas Tineo, qui présente l'avantage de se déplier : ici il est replié au maximum, mais on peut aussi le mettre en 2 carrés ou étalé en 4, parfait pour suivre ma Chouquette lorsqu'elle grandira !

- un miroir, pour faciliter l'appréhension de l'espace.

montessori2

Pour tout dire, lorsque j'ai installé le mobile, j'étais même un peu déçue du résultat : je le trouvais presque trop simple, moins épatant que le précédent. Il m'emballait moins... Et pourtant, quelle bonne surprise ! Matilda l'adore, je ne pensais pas que ce serait si flagrant, mais même son papa s'en est aperçu ! Elle suit le mobile des yeux, râle lorsqu'il ne bouge plus pour qu'on souffle dessus et le remette en mouvement... C'est trop chouette de (déjà) la voir s'intéresser comme ça ! Le miroir fait, lui aussi, son effet : elle se regarde dedans mais regarde aussi le mobile à travers ce reflet...

montessori4
L'autre mobile n'a pas encore trouvé de nouvelle place. Il reviendra sans doute à la place de celui des octaèdres à un moment : il est conseillé, lorsque le bébé semble se désintéresser, d'échanger les mobiles et de lui réintroduire le précédent. Je compte bien lui fabriquer le troisième mobile, mais heureusement j'ai un peu de temps devant moi (il va être long à faire !) : on le propose vers 3 mois...

Posté par Smurphy à 23:45 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juillet 2016

Le mobile de Munari (méthode Montessori)

Pour la naissance de Chouquette, on m'a offert le livre 60 activités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul de Marie-Hélène Place aux éditions Nathan. Je m'étais déjà renseignée sur la pédagogie Montessori et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cet ouvage qui propose plein d'activités pour l'éveil de l'enfant dès son plus jeune âge. Parmi celles-ci, la réalisation de mobiles m'a particulièrement interpelée... La pédagogie Montessori en propose 4, le premier pour le bébé dès trois semaines, le suivant à partir de 6 semaines puis 2-3 mois et enfin le dernier vers 3-4 mois.

Matilda a eu trois semaines samedi dernier, c'était le moment idéal pour lui fabriquer le premier mobile de la série : le mobile de Munari. Un mobile tout en noir et blanc puisqu'à cet âge, l'enfant ne voit pas encore bien les couleurs mais distingue les contrastes. Il est donc composé de trois formes gémétriques en papier, d'une boule transparente (en verre ou en plastique) et de trois baguettes, l'une blanche, l'autre noire et la dernière rayée blanche et noire. Ce mobile présente trois complexités :

1) Le calcul de la taille des formes géométriques et de la longueur des baguettes se fait à partir de la taille de la sphère transparente. Je cite un extrait du livre : "La base du calcul repose sur cette formule : B = 1 (diamètre de la boule) + 1/3 rayon de A". B correspond aux petits côtés des formes géométriques et au diamètre du rond... Mais, outch, rien qu'à lire ça mes angoisses de lycéenne pas douée en maths sont revenues !!

2) L'agencement des différentes parties de ce mobile, en particulier leur hauteur, est extrêmement précis, voyez par vous-mêmes (schéma du site grandir avec Nathan) :

munari4Moyenne

3) Comme pour tout mobile, il faut être très précis pour qu'il soit équilibré, j'ai énormément tâtonné...

 

Bref, j'y suis parvenue quand même, voilà (enfin, après tant de blabla !) le résultat (ma sphère est en plastique et fait 5 cm de diamèytre) :

munari1

Si vous aussi vous voulez vous lancer mais que, comme moi, vous êtes fâchés avec les maths, vous pouvez vous rendre sur le site grandir avec Nathan qui propose les documents tout prêts à imprimer avec les formes à la bonne taille pour une sphère de 5, 7 ou 8 cm ! J'étais ravie de trouver ce document et de ne pas avoir à faire le calcul !!

Quant aux baguettes, je suis d'une nature impatiente, je n'avais pas envie de les peindre et de devoir attendre que ça sèche... Donc je les ai recouvertes de papier ! Blanc pour la plus grande, imprimé en noir pour la moyenne et imprimé en rayé noir et blanc pour la plus petite.

munari2

J'installe ma Chouquette sur un matelas pour qu'elle profite du mobile, que je compte bien changer d'ici trois semaines pour le suivant (le mobile des octaèdres) !En attendant, je suis très contente de ce premier mobile, il est tout léger et du coup se met en mouvement sans arrêt. Les baguettes ne sont pas pile poil horizontales, mais c'était vraiment dur à régler, et ça ne se voit pas quand ça bouge !

munari3

Je suis captivée par la pédagogie Montessori, du coup j'essaie d'aménager un coin d'éveil comme c'est conseillé... J'envisage de placer un miroir sur le mur du coup ! (Merci tonton et tata pour cette jolie découverte !)

Posté par Smurphy à 22:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 juin 2016

Une couverture pour ma Chouquette

Les semaines / jours qui ont précédé la naissance de Matilda j'ai enchaîné les projets couture en me demandant à chaque fois que j'entamais une nouvelle bricole si j'arriverais à en venir à bout avant d'aller à la maternité. Et puis, à chaque fois que j'en terminais une, je me lançais dans une nouvelle... J'en ai encore quelques unes à vous montrer ici !

Mais comme je ne publie jamais dans l'ordre, voici la dernière chose que j'ai cousue avant l'arrivée de ma Chouquette : une couverture. C'était une bricole qui était en toute fin de ma liste, parce que la moins urgente puisque j'avais des couvertures toutes douces (achetées) qui pourraient faire l'affaire.

Le jeudi 9 juin, toujours aucun signe de la Chouquette, donc je décide de me lancer. J'étais partie sur quelque chose de très simple au départ, trois tissus, des bandes de différentes hauteur, éventuellement quelques étiquettes... Et puis, finalement, si Maryon ne bricole pas compliqué quand elle peut faire simple, ce n'est plus Maryon Bricole ! En fouillant dans mes épingles Pinterest, j'ai retrouvé le modèle Créenfantin qui m'avait fait craquer déjà, à l'époque... Créenfantin c'est le blog d'Anne Alletto, souvenez-vous, j'ai cousu la poupée Isha à partir de son livre. J'adore son univers !


couverture1
Donc, forcément, j'ai adapté les couleurs à celles de la chambre avec lesquelles je vous casse les oreilles depuis des semaines. J'ai imprimé et découpé le patron (que Anne Alletto met gratuitement à notre disposition, et c'est vraiment super !) puis les pièces de tissu.

Le lendemain, vendredi 10 juin, je me suis levée avec des contractions... qui n'ont pas cessé de toute la journée, sans vraiment être régulières, mais augmentant petit à petit en intensité. J'étais bien décidée à la finir cette couverture... Donc j'y ai passé la journée (c'est vraiment, vraiment, vraiment loooong de coudre les appliqués, sans doute parce que je n'ai toujours pas l'habitude, mais punaise, je ne pensais pas y passer autant de temps !). Ca m'a aidé à me focaliser sur autre chose et à patienter... J'ai donc cousu de 9h30 à 17h au rythme de mes contractions avec une toute petite pause déjeuner ! Cinglée la fille :-D La bonne blague, c'est que le modèle s'appelle "couverture express" !

couverture2

Pour finir, j'ai ajouté le prénom de ma Chouquette avec du flex, police de caractère Marguerite disponible gratuitement sur Dafont. Au dos de la couverture, du minkee (merci Peggy pour le terme technique !), c'est à dire de la polaire avec des petits pois en relief, que j'ai déjà utilisée pour les doudous ou la poupée. J'avais tout cousu quand j'ai ajouté le prénom (pas malin !) du coup j'ai à nouveau eu le même problème : en repassant, j'ai écrasé les pois en relief qui sont derrière donc c'est devenu de la polaire toute simple... J'ai relavé la couverture depuis, qui est sortie bien chiffonnée, j'ai essayé d'y aller en douceur avec le fer mais c'est pas simple, je pense vraiment qu'au bout d'un moment on ne verra plus du tout de relief !

A 18h, papa Poule est rentré du travail, ma couverture était terminée. A 20h30, je l'ai glissée dans le sac de la maternité et nous sommes partis. Matilda est née dans la nuit, le samedi 11 juin, et la couverture sert tous les jours depuis ! Elle n'est pas parfaite, mais elle est déjà pleine de souvenirs...

Enregistrer

Posté par Smurphy à 14:38 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 juin 2016

Message d'amour à double sens

Il y a quelques semaines, à la sortie de l'école, j'ai vu une maman avec un très jeune enfant qui portait une tétine "J'aime ma grande soeur". J'ai trouvé ça super mignon, et la maman m'a dit que la grande soeur avait la même tétine avec pour inscription "J'aime mon petit frère". L'idée de la tétine duo m'a séduite, mais ma Poulette n'a pas de tétine... J'ai donc adapté l'idée en version t-shirt / body !

Ma Poulette et ma Chouquette seront assorties :-)

(Tu vois Caroline, je ne fais pas que dans le rose-gris !!)

t-shirts_soeurs

Polices de caractères : Pacifico (1è ligne) / My first crush (2è ligne + coeur du bas) / DK lemon yellow sun, toutes disponibles gratuitement sur Dafont.

Flex de la Fourmi Créative découpé, comme toujours, avec ma Silhouette Portrait !

Posté par Smurphy à 15:18 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,